Témoignages

Vous pouvez laisser vos témoignages de soutien à Hélène en ajoutant un commentaire à ce post. Merci !

Cet article a 180 commentaires

  1. Avatar

    Merci Hélène pour ce témoignage et merci pour ton engagement.

    1. Avatar

      Hélène,
      Je suis profondément touchée par votre témoignage et tellement attristée de voir à quel point notre société actuelle nous prive de notre libre choix et de notre autonomie de femme. J’admire votre force, votre combat, votre engagement mené toutes ces années pour nous permettre, à nous femmes et futures mères, de retrouver notre puissance. De nous offrir l’immense bonheur de renouer avec nos capacités d’accoucher naturellement. Merci d’avoir ce courage. Je vous transmets tout mon soutien.
      Jessica

    2. Avatar

      Hélène est une femme exceptionnelle, d’une douceur, d’une bienveillance, d’un professionnalisme et d’un courage admirables ! J’ai eu le bonheur d’être accompagnée par elle en 2018 et la soutient à 2000% !

    3. Avatar

      Je colle ici un deuxième message que j’ai partagé à l’instant sur Facebook.
      Hélène, si tu passes par là… Nous t’embrassons très fort. Ne perds ni le courage ni la belle énergie qui te caractérisent, ils sont là clé pour surmonter cette épreuve et la montagne, aussi haute soit-elle, n’est pas la négation de l’horizon… Quelle qu’en soit l’issue finale, que cette expérience t’ait renforcée sur ta route ou fait changer de chemin, n’oublie pas qui tu es ni ce que tu sais. Nous, en tout cas, ne l’oublierons jamais.

      « Une terrible expérience arrivée à une sage-femme extraordinaire qui mérite tout notre soutien ! J’ai eu le bonheur d’être accompagnée par elle en 2018 et la soutient à 2000%, elle est exceptionnelle, d’une douceur, d’une bienveillance, d’un professionnalisme et d’un courage admirables… Une femme sage, plus encore qu’une sage-femme, pleine de science, de conscience, de connaissances sur l’être humain dans sa globalité, sa complexité et sa profondeur. C’est aussi un combat à mener pour maintenir la liberté d’accoucher de manière physiologique, naturelle, dans son cocon familial, comme l’ont fait des milliards de femmes avant nous… Nous devrions avoir le choix pour cet acte si intime et puissant, le choix de préférer s’en remettre à une équipe médicale en hôpital, en clinique, en maisons d’accouchement ou chez soi, le choix de la ou des personnes présentes pour nous accompagner avant, pendant et après ces instants uniques, le choix de la manière, du lieu, de l’atmosphère, de l’environnement sonore… Le choix de reprendre ce droit de décider pour nous seuls, notre famille en devenir, nos bébés ! »

    4. Avatar

      Sinon, des idées pour toi Hélène : tu peux continuer d’accompagner les familles comme tu aimes et sais si bien le faire, de plein de manières différentes si tu veux entamer une autre page : par des livres, des ebooks spécialisés, des conférences, des vidéos, des ateliers, des groupes de paroles et de partages, ou bien même en étant simplement doula, si tu es trop refroidie pour continuer en tant que sage-femme… Je pense que tu as encore beaucoup de choses à transmettre, à diffuser et à recevoir…

      1. Avatar

        Oui Aline Pastor. J ai eu la même intuition pour Helene partagée ds mon temoignage du 17.05.2020: Creer une formation, un festival, que sais-je pour recueillir son experience.
        Cela fait des millions d années et ce savoir et cette pratique est une espece à protéger.
        Ma sage femme AAD est une fée. Je serai toujours là pour elle.
        Ces liens sont pour la vie, créateurs de vie et d amour.

    5. Avatar

      Notre société doit penser urgemment sa façon de gérer les naissances et la fin de vie. La mort fait partie de la vie et malheureusement, la mort vient parfois trop tôt.
      Je suis sage-femme et je suis tourmentée par tous les paradoxes de notre profession. Les accompagnements à domicile que vous avez accompagnés sont inestimables. J’espère que vous vous releverez vite.
      Je suis de tout coeur avec vous et espérons que la nouvelle génération de sages-femmes apportent des alternatives pour les couples et obtiennent plus de droits (notamment une assurance professionnelle abordable pour l’accouchement à domicile).

    6. Avatar

      Hélène
      C’est pleine d’émotions que je t’adresse toutes nos lumineuses pensées, garde confiance … Comme tous ceux qui ont montrés le chemin et qui n’ont pas été compris… Merciiii d’être, merciii on n’a besoin de toi, de vous, toutes ces fâmes pour nous aider a encrer nos choix libres et conscients
      Ne lâche rien continues à te battre avec force détermination et amour 💖
      Chaleureusement une famille qui vous dit merciii

    7. Avatar

      Belle Hélène, on pense à toi.
      Tu es une femme tellement lumineuse, pleine de joie et magnifique à mes yeux !

      L’amour, la générosité, l’attention que tu nous as partagé et donné à chaque fois m’a énormément aidé et donné du sens dans cette étape bouleversante de la maternité et laccueil de la vie-mort.

      C’est trop absurde comme situation et ce qu’on te fait vivre. Ca donne en tout cas la « gnac » d aller au bout de ses reves sans se laisser impressionner. Prend bien soin de toi au max dans cette épreuve.

      Nous on sait que les gens déconnectés de leur coeur ne trouveront pas la paix comme ca, et quand dans une pièce sombre il y a une fenêtre, c’est le soleil qui gagne et illumine la pièce :-):-)

      Courage, force et amour!
      On t’aime très fort.
      Lunifa

    8. Avatar

      Hélène, tu as toujours été là pour moi et Laya. Je te suis d une reconnaissance infinie pour tout ce que tu nous as apporté. Je suis atterrée que tu sois face à une telle injustice. Je suis là aussi, je te soutiens. N hésite pas. Appelle. Courage. Haut les coeurs !
      Armelle

  2. Avatar

    Mon accouchement à la maison à été un bonheur, avec la chance que ce soit un vrai choix lá ou je suis (Angleterre). Désolée de ce qui vous arrive. En souhaitant que les choses changent vers le respect du naturel, et une autre vue sur la mort aussi.

    1. Avatar

      De tout cœur avec vous .
      N arrêtez pas votre belle profession et mission . Volez ailleurs ! Y a bien de pays plus en avance .
      La France est très fermée et pas prête à changer . Tampis pour eux .

  3. Avatar

    Ma jolie Hélène, cela fait maintenant 2ans 1/2 … J ai eu l honneur de pouvoir faire un stage en dernière année de sage femme à tes côté.
    Tu as révolutionné ma façon de voir ce travail.

    Aujourd hui je suis enceinte de 4mois et grace à toi, il est évident ( pourtant etant sf hospitalière) que mon accouchement doit se faire à la maison.

    Ta bienveillance , ton savoir, Ta douceur, tes relations avec chacun des couples que tu suis fait juste rêver.
    J espère un jour pouvoir ressembler à cette magnifique personne et praticienne que tu es.

    Je suis profondément triste et choquée de lire ton histoire.

    C est une honte ce qu ils t ont fait subir !

    En tout cas j espère du fond du coeur qu après tout ça… tu arriveras à te reconstruire et à te préserver.

    Tu es une fée qui disperse du bonheur autour de toi.

    Je suis de tout coeur avec toi et t embrasse fort

    Camille ex Esf blondinette

  4. Avatar

    Hélène tu as tout mon soutien ; je pense souvent à toi et à ton accompagnement, qui m’ont permis de dépasser le traumatisme d’une première naissance « ratée » et de faire un choix pour la seconde. Nous avons pu bénéficier d’un plateau technique, qui était la solution adaptée me concernant. Je soutiens la liberté de choix, le droit d’obtenir des conseils éclairés et professionnels, la chance d’être accompagnée lors de la mise au monde d’un enfant par la ou les personnes qu’on a choisies.

    A la lecture de ton témoignage, il ne me semble pas que ta responsabilité puisse être mise en cause. Sans signes de détresse vitale, comment imaginer que le bébé allait décéder rapidement en suivant ? En aurait-il été autrement en structure hospitalière ? Probablement pas.

    Si tu as besoin je suis toujours là, pas loin, n’hésite pas.

  5. Avatar

    Chère Hélène, nous ne sommes rencontrées qu’une fois pour une visite à domicile à quelques jours de mon terme. Mon compagnon n’avait pas pu être présent et je lui ai confié que ta visite m’avait fait beaucoup de bien, ne doutant pas une seconde de tes compétences et te trouvant à la fois très professionnelle et humaine. J’étais heureuse de te savoir disponible pour accompagner la venue de notre bébé. Au final nous avons vécu un bel accouchement à domicile avec Cécile. J’espère de tout cœur que tout ira enfin pour le mieux pour toi qui subis injustement cet acharnement absurde et inconscient. Tu es déjà très forte mais je profite de ce lien pour te transmettre notre soutien et te faire un grand et tendre abrazo.

  6. Avatar

    Tout mon soutien!

  7. Avatar

    Bonsoir Hélène.
    C’est difficile de trouver les mots et les actions qui taperaient juste et feraient enfin changer les choses. Tant de choses : de l’état d’esprit général, axé sur la peur et la compétition, aux lois, bien sûr, et aux moyens d’action.
    J’éprouve une admiration et une gratitude sans bornes pour les personnes qui osent, qui se lancent, qui se risquent, comme toi, à suivre leur cœur et à défendre ce qui leur paraît essentiel, malgré tous les obstacles, les doutes et les dangers qui se dressent devant elles.
    Merci du fond du cœur pour ton engagement, qui nous a permis d’avoir un suivi comme on le souhaitait, même si c’était plutôt avec Louise et Julia, mais aussi qui permet à l’espoir de rester éveillé, qui ravive la conscience, et le courage d’oser s’écouter. Merci, et je t’envoie toute la force et tout le positif possibles pour te soutenir dans cette difficile épreuve à passer.

  8. Avatar

    Bonjour Hélène ,tu restes pour moi une superbe sage femme ,je suis très touchée par cet évènement bouleversant ,mon soutien est évident .Je t’embrasse

  9. Avatar

    Merci Hélène pour ce témoignage touchant et poignant.
    Je vous connais à travers les témoignages d’autres mamans et je sais que vous êtes une très belle personne.
    Notre premier enfant est né à domicile, sans que nous l’ayons préparé, et j’ai le désir profond que pour le second cela se fasse de façon prévue avec des conditions adaptées.
    Je trouve cet engagement de défendre nos droits de pouvoir vivre l’enfantement à domicile très beau. J’ai conscience que c’est épuisant face à une société contrôlante.
    Tout est juste et c’est triste de voir que l’énergie passe dans l’accusation plutôt que dans le soutien et l’accompagnement de vous tous qui vivez chacun ce deuil.
    Je vous envoie du soutien et du courage face à toutes ces épreuves

  10. Avatar

    Mes meilleurs pensées vous accompagne Hélène. Ce métier, exercé à domicile, est magnifique. Et terrible à la fois tant il est risqué. Je suis admirative et infiniment reconnaissante du travail que vous faites. Je vous souhaite de réussir votre combat.
    Vous avez tout mon soutien

  11. Avatar

    Chère madame, toute ma tendresse. Votre histoire est notre histoire. Celle des femmes.
    Sororalement, Amandine

  12. Avatar

    Bonjour Hélène,
    Tout mon soutien et beaucoup d’Amour

  13. Avatar

    J’aurais beaucoup aimé accoucher à mon domicile. Malheureusement, dans mon secteur, aucune sage femme disponible pour cet acte. J’ai donc subi la violence et l’aspect impersonnel de l’hôpital. Je vous remercie de vous battre pour le droit des couples à donner naissance chez eux. Je vous remercie pour tout le temps que vous offrez à vos patientes, parce que je sais que les sages femmes aad donnent beaucoup d’énergie et de temps pour les patientes en post partum et pour leurs bébés. Cette histoire de décès est affreusement triste pour les parents et pour vous.

    Je vous envoie toute mes pensées les plus positives à vous ainsi qu’à la famille. J’espère que la justice sera juste, en évitant de chercher un coupable à une triste histoire qui n’en a pas. Je ne vois pas comment le ballet des soignants en hôpital aurait pu éviter un tel drame puisqu’aucun soignant n’a vraiment de temps à consacrer aux familles au delà de quelques minutes tant le temps est compté pour le personnel soignant.

    Le personnel hospitalier est débordé et étouffe sous la charge de travail, les familles qui voudraient des aad ne peuvent pas toujours y avoir recours… Il y a peut être un travail à effectuer de la part du gouvernement pour encourager et soutenir ces procédures qui sont monnaie courante dans d’autre pays proches de nous mais dans lesquels la mortalité infantile n’est pas plus élevée que chez nous…

    Je vous souhaite beaucoup de courage.

  14. Avatar

    Bonjour Hélène,
    Je suis une maman lambda, nous ne nous connaissons pas. Cependant je vous remercie pour toutes les autres femmes, couples et bébés que vous avez accompagné. Je n’ai pas eu la chance d’avoir eu des accouchements physiologiques, ni respectueux. Vous êtes une perle et avez fait un choix de carrière très important et précieux pour les femmes d’aujourd’hui. Je vous envois tout plein de douces pensées

  15. Avatar

    Bonjour Hélène, je lis seulement votre histoire et celle de cette famille…. Je n’ai pas la chance de vous connaître, je n’ai pas non plus eu la chance de faire naître mon bébé à domicile comme j’en aurais rêvé. La suite est moche mais il est bien vivant.
    Ce que vous faites est merveilleux pour les bébés, leur famille. Ne baissez pas les bras. Oui en France la mort n’est pas vue comme elle le devrait, elle fait partie de la vie… Et ce bébé aura eu la chance de passer par vos mains pour retrouver la chaleur de sa maman, même peu de temps. Vous n’y êtes pour rien, et je prie pour que la justice ne vous punisse pas.
    Je vous envoie pleins de belles et douces énergies Hélène, merci pour toutes ces familles.

  16. Avatar

    Merci de mavoir permis de vivre cet accouchement grace à ta collegue. Ce qui arrive ne te represente pas. Cest cette société qui nous impose ce systeme patriarcale je sais que tu as une âme lumineuse
    tu nous as fait accéder à la lumière et c’est ça la force que tu nous a permis de connaitre en nous. Cest les plus beau cadeau que tu donnes aux femmes et à ces etre qui arrive sur terre.
    j’espère vraiment que l’univers donnera raison à la joie que tu procure aux familles .
    merci encore

  17. Avatar

    Je suis effondrée pour toi, ta famille, tes proches… tu nous as permis de vivre mon 3ème accouchement dans l’intimité de notre foyer, de la façon la plus naturelle et bienveillante possible. Sylvain ainsi que ma mère sont aussi très touchés. Nous savons désormais comment t’aider. Je n’osais pas te contacter à sujet car je savais que c’était trop dur, à une période où ébruiter les choses n’était pas la solution. Je peux témoigner d’une des plus belles personnes que j’ai eu la chance de rencontrer. J’ai eu l’honneur de t’avoir à mes côtés pour la naissance de ma dernière Alma… J’ai beaucoup pleuré face à l’injustice et l’acharnement dont tu es victime. C’est insupportable et je souhaite que tu puisses te reconstruire dignement. Je souhaite un peu d’humanité dans cette justice, car c’est ce que tu inspires. Les mots me manquent…. le coeur trop lourd…

  18. Avatar

    Hélène,
    Tu m’as accompagné une premier fois en 2015 avec la douce Julia…je n’avais jamais pensé à accoucher à la maison et toi en quelques phrases tu as su me convaincre que l’accouchement pouvait être quelque chose de merveilleux, de naturel que je n’avais besoin de personne d’autres que moi et dame nature….et tu avais raison et grâce à toi et malheureusement sans toi jai accouché de mon petit teho cette année dans la chaleur de mon foyer!! Je me sens chanceuse davoir croisé ta route et tu as participer à faire de moi la maman que je suis aujourd’hui la maman koala, la maman louve, la maman lionné.la maman oiseau…je te remercie pour tout ça et tu as tout mon soutien…

  19. Avatar

    Je suis effondrée pour toi, ta famille, tes proches… tu nous as permis de vivre mon 3ème accouchement dans l’intimité de notre foyer, de la façon la plus naturelle et bienveillante possible. Sylvain ainsi que ma mère sont aussi très touchés. Nous savons désormais comment t’aider. Je n’osais pas te contacter à sujet car je savais que c’était trop dur, à une période où ébruiter les choses n’était pas la solution. Je peux témoigner d’une des plus belles personnes que j’ai eu la chance de rencontrer. J’ai eu l’honneur de t’avoir à mes côtés pour la naissance de ma dernière Alma… J’ai beaucoup pleuré face à l’injustice et l’acharnement dont tu es victime. C’est insupportable et je souhaite que tu puisses te reconstruire dignement. Je souhaite un peu d’humanité dans cette justice, car c’est ce que tu inspires. Les mots me manquent…. le coeur trop lourd…

  20. Avatar

    Chère Hélène. Je découvre ce site et ton histoire seulement aujourd’hui… Coïncidence ou pas, c’était il y a 9 ans jour pour jour que notre première fille, Anaïs, est née à la maison, avec ton aide précieuse et celle de B. Notre 2e fille est née en juin dernier et pour nous, c’était une évidence : à la maison aussi, pour retrouver cet accompagnement serein que nous avions vécu avec toi, cette écoute extraordinaire, ce sentiment de sécurité que nous n’avions pas en milieu hospitalier. Un bébé est décédé et nous partageons la peine de ses parents, ainsi que la tienne. Mais combien sont nés de tes mains, dans la douceur et l’amour, loin du tumulte de ce monde oppressant ? Nous aussi sommes parfois las de nous battre pour nos convictions, mais ne lâche rien et reste telle que tu es. En espérant que tu puisses bientôt reprendre confiance en toi et de nouveau exercer ce beau métier. Nous pensons à toi. Elsa, Mathieu, Anaïs et Dalia

  21. Avatar

    Hélène,
    C’est grâce à des personnes comme vous que les femmes se réapproprient peu à peu ce moment incroyable que peut être un accouchement. Mais face à la technologie, et à ce mode d’hommes, les femmes Sages font encore trop souvent l’objet d’une chasse aux sorcières.
    Je vous envoie plein de bonnes vibrations.

  22. Avatar

    Chère Hélène,
    Tu nous a accompagnés pour la naissance d’Abel à l’hôpital et celle d’Iban à Sarrus-Teinturiers.
    Ces naissances auraient perdu tout leur côté humain si tu n’avais pas été là. Tes mots doux, tes massages, tes sourires sont toujours arrivés au moment opportun.
    Tu es d’une énergie, d’une douceur et d’un encouragement sans égal.
    Continue, dans la mesure du possible, d’être toi-même. C’est grâce à des merveilles comme toi que les choses avancent !
    Tendrement,
    Ester

  23. Avatar

    Je viens de lire ton message Hélène et je comprends et je te soutiens encore. Je suis triste que tu doives en passer par tout cela mais suis soulagée de voir que les parents du bébé puissent faire leur deuil sans voir en toi une coupable. La vie est parfois terrible. Je me souviens, quand tu es venue pour mon accouchement, en 2013, que vous n’aviez pris aucun risque me concernant. J’avais été transférée pour vérifier mon état (Ma fille allait très bien). Tu n’es pas inconsciente, tu ne fais rien d’inconsidéré. Artistiquement, par souvenir de mon AAD et pour en parler aussi, j’ai écrit une pièce de théâtre. Je t’avais envoyé un mail pour te demander si tu accepterais de le lire et avoir ton avis (mais sans certitude que tu l’utilises encore cette adresse mail, et quand bien même, je comprends que tu n’aies pas pu l’ouvrir avec cette épreuve à subir). Je t’embrasse très fort et j’espère que tu parviendras à sortir de ce mauvais pas. Magali, maman de Linoa – 6 ans.

  24. Avatar

    Ma belle Hélène,
    merci de nous permettre de t’accompagner un peu, toi qui nous a accompagné beaucoup. Je me permet de faire suivre un article que j’ai écrit après la naissance de Solal, arrivé dans tes bras en automne il y a deux ans déjà…et voilà, il parlait aussi de naissance et de mort…

    Je t’embrasse de tout mon coeur, fais ce qui est juste pour toi et d’ors et déjà merci de ce que tu as fais pour les autres.

    AMAP : Accoucher à la Maison Assistés par les Potes
    Au mois de septembre, mon second fils est né chez nous à Montredon. A cette occasion, nous avons reçu un parfait cadeau de naissance : une dizaine d’amis se sont organisés (fort bien !) pour nous porter à domicile des petits plats maison dont des repas appréciés livrés en direct , de l’étable à l’étable !Comme c’est précieux d’avoir le temps de regarder l’enfant paraitre et de se requinquer grâce à une nourriture délicieuse et pleine d’amitié !
    Merci à tous d’avoir ajouté de la douceur à la douceur…
    B. me propose donc de partager quelques mots sur notre démarche d’accouchement à domicile, voici donc certaines des réflexions qui alimentent notre choix …
    Gouter la naissance
    Prendre le temps de mettre au monde, d’entrer en soi pour laisser l’autre en sortir. Sentir ce fil, si fin et si solide qui nous relie à notre puissance, à notre paix…et si tenir en équilibre.
    Prendre le temps de la rencontre, de s’y préparer. Comme pour un premier rendez-vous amoureux Mélange d’excitation, de joie, de peur. Marcher dans les bois. Se découvrir soi en découvrant l’autre, se re-co-naitre.
    Prendre le temps de l’accueil, soignés par ceux qu’on aime, dans le calme, à son rythme, sans crainte et sans jugement. Dire bienvenu, chez soi.
    Etre né quelque part
    Donner naissance à mes enfants à la maison n’est qu’un outil, un moyen, pas une fin en soi. Pour moi, il est l’outil le plus juste et le plus approprié et il m’a permis de parcourir un chemin que d’autres foulent dans de multiples autres contextes. Moi, j’ai eu besoin d’être chez moi dans ces instants de grande intimité pour être en moi, et découvrir la force incroyable de la physiologie qui, si on lui fait confiance, nous fournit exactement ce dont on a besoin quand on en a besoin : hormones diverses et variées qui tour à tour endorment, réveillent, soulagent…au gré de la progression de l’enfant…Quelle aventure passionnante !
    Vivre libre
    La vie est faite de passages dont les plus marquants sont bien entendus l’arrivée et le départ. Aujourd’hui, l’une comme l’autre sont lourds de tabous et trop souvent n’ont pas l’espace temps d’exister, et nous n’exerçons pas toujours notre droit légitime à les rêver, à les vivre tels que nous sommes. Pourtant, ce sont les deux instants uniques de nos existences, deux moments qui ne durent que quelques heures…Consacrons leur un peu plus afin d’en faire des pas sage.
    Alors, je revendique le droit de naitre et de mourir librement.

  25. Avatar

    je suis née à la maison sur 5 grossesses ma mère a accouché 4 fois à la maison son accouchement du 4 ème à l’hôpital a été sa plus mauvaise expérience sur mes 4 enfants le 4ème à l’hôpital a eu un accouchement serein car j’avais déjà accouché à la maison . Pour chacun de mes accouchements à domicile j’ai du payer de ma poche alors que je faisais faire des économies à la sécurité sociale. Nous sommes tous différents le moment de l’accueil d’un enfant est sacré et chaque famille devrait avoir la possibilité d’être accompagné dans le respect et ses choix, il y a des accidents partout même à l’hôpital. Cela fait partie de la vie. J’ai été soulagée de pouvoir être accompagnée avec professionnalisme à chacune de mes grossesses et je serai éternellement reconnaissante à ses femmes qui prennent le risque de nous accompagner envers et contre tout. 1000 fois merci. Et il faut avoir conscience que quand elle ne sont pas là certaine famille prennent elles le risque de mettre au monde sans accompagnement pour être en accord avec leur choix de vie qui est aussi respectable que celui de ceux que ce choix la effraie. Encore merci

  26. Avatar

    Bonjour Hélène,
    J’ai vu sur Instagram via Julie Routine ce qui se passait. On ne se connait pas personnellement mais j’ai été accompagné par Louise et Julia pour mon aad. Une expérience incroyable qui m’a permise de renouer avec mon corps et ma parentalité. Cela a pu colorer ma relation avec mon enfant totalement différemment, et d’une certaine manière ça nous a sauvé. Ce que vous, SF AAD faites, est juste incroyable. Et je suis en colère, meurtrie et totalement choquée que cette chasse aux sorcières soit faite! Quand on pense que de l’autre côté de la manche chaque maternité possède son équipe de SF AAD, on se dit que la France est très arriérée. S’attaquer à toi, à vous, c’est s’attaquer aux choix des femmes, à notre liberté de choix, et donc à nos droit fondamentaux. C’est grave … Très grave… De voir cela à l’ère du #metoo et du féminisme !
    On va faire bouger les choses, pour toi, pour nous, pour nos filles mais aussi parce y’en a marre que les choses ne bougent pas!
    Courage !!!
    Élodie

  27. Avatar

    Merci Hélène pour ce combat que tu mène pour nous ! C’est si peu un « merci » …

    Cette histoire me bouleverse tellement elle est invraisemblable, injuste.

    J’ai eu la chance que tu m’accompagnes pour l’accouchement de Kamil et quelle aventure…
    Cette bienveillance, cette douceur, cette confiance je m’en souviendrai toujours.

    Le jour d’un accouchement tu es comme une maman pour les mamans.

    Merci

  28. Avatar

    Je n’ai pas eu la chance d’être accompagnée par toi Hélène pour accoucher mais mon a accouchement à la maison a été une telle évidence, une telle justesse dans mon existence, que je remercie tous ceux et celles qui permettent aux femmes, aux parents et aux bébés de le vivre. Ce que tu subis est affreusement injuste. Je t’ai vu toutes ces années te consacrer totalement à accompagner celles qui donnent la vie et te voilà accusée d’avoir donné la mort et maltraitée, alors que tu n’es en rien responsable. C’est absurde. C’est stupide. C’est révoltant.
    J’aimerais te donner du courage pour affronter cette justice démente, que tu te saches soutenue et accompagnée dans cette épreuve.
    Merci pour ce que tu es.
    Je t’embrasse.
    Séverine

  29. Avatar

    bonsoir Hélène
    je vais pas m’étendre mais j’ai une gratitude infini pour toi et Julia qui m’avaient accompagné pour la naissance de mon fils en 2016 alors que je vivais à 1h30 de chez vous. C’est un cadeau inestimable que j’ai eu de pouvoir accoucher chez moi entourée de la puissance féminine dans une joie à toute épreuve.
    Merci infiniment.

  30. Avatar

    Bonjour,
    Un jour les femmes pourront choisir en conscience où enfanter en puissance. Un jour les sf pourront accompagner chaque couple, chaque femme, chaque bb, selon leurs besoins. Merci d’avoir fait avancer ce jour. Merci d’y croire. C’est lourd et pénible d’être pourchassée alors qu’on milite et travail pour un jour meilleur. J’ose croire que ce jour arrive, bientôt ! Grace à ttes les graines semées, grâce a vous aussi, il est déjà là ! On ne peut pas baisser les bras, on est trop nombreuses maintenant ! Vois n’êtes pas seule, promis.
    Je vous envoie tendresse soutien douceur force,
    Challereusement,
    Lison doula en Alsace

  31. Avatar

    Toute notre sympathie à toi Hélène pour cette épreuve qui, outre son caractère dramatique, met en cause tes qualités professionnelles. Tu nous as aidé à donner naissance à Sibylle en 2013 en PT et nous avions pu alors apprécier ta sérénité, tes qualités humaines conjuguées à tes connaissances techniques. Nous gardons le souvenir d’une bonne fée, m’aidant à psalmodier mes « ohm » en roulant vers Saint-Girons, et venant apaiser nos premières angoisses et questions de jeunes parents.
    Ta volonté de répondre à la demande des familles d’un accouchement librement choisi, en dépit de cette législation aberrante sur l’AAD et les assurances, est la preuve d’une conviction formidable. Courage.

  32. Avatar

    Hélène

    Ta personnalité , ta générosité , ton travail, ton dévouement m’ont toujours impressionné , tu fais parti de ces grandes dames dont on se souvient , qui donnent l’exemple , qui montrent le chemin pour les générations futures .
    Vraiment le nombre de parents à qui tu as offert l’inestimable , le bonheur intense de la liberté ! Combien sont t’ils ?? Un nombre incalculable !
    J’espère de tout cœur que tu trouveras la force de te servir de tous ces moments de joie et de bonheur pour te sortir de cette injuste peine.
    Je pense fort à toi et tu as biensur tout mon soutien ❤️

  33. Avatar

    Hélène,
    Grâce à toi, à Floor et à Caroline, nous avons vécu l’accompagnement global et l’accouchement en plateau technique à Saint Girons. Grâce à toi, j’ai pu accouché par voie basse après un accouchement par césarienne, j’ai pu reprendre confiance en moi, en mon corps et en l’humanité. Tu as été une lumière dans notre vie et notre sage-femme pour la naissance de notre petite Camille qui a maintenant bien grandi.

  34. Avatar

    Quand on accouche à la maison on accepte aussi les risques. J’ai accouché seule (seule!!!) de mon 6e et de mon 7e. La sf du coin ne prenant pas le risque des aad, rapport aux assurances… Je me souviens de sa phrase « pour une sf c’est un acte militant aujourd’hui de pratiquer un aad ». Grave. C’est cependant anormal et lamentable. Tout mon soutien. Je défend les naissances physio et nature à la moindre occasion et surtout…je l’enseigne à mes 7 enfants! Ils sont l’avenir, puissent ils être de plus en plus nombreux à voir la vie ainsi, naturelle, bienveillante, bénie, sacrée.

  35. Avatar

    Hélène, tu nous a accompagné alors que j’étais enceinte de Johanna qui est née le 13 octobre 2016. Au-delà de ton professionnalisme, de ton savoir faire, de ton experience , tu es une femme avec un coeur enorme, douce, dynamique, drôle. Durant 9 mois, avec Julia, qui est tout aussi merveilleuse, vous avez partagées notre intimité de couple, de parents, de femme, d’homme… Savoir que Johanna viendrait au monde en ayant l’une d’entre vous à mes côté était un réel bonheur.
    Tu n’étais pas présente la nuit de sa naissance, mais tu l’as été dans les semaines qui ont suivi, et tu m’a aidé à gérer et surmonter un début d’allaitement compliqué et aussi des petits tracas du post partum pas très glamour ! Tout semblait si facile avec toi à nos côté !
    Je te remercie et je remercie toutes les sages femmes qui comme toi, exercent votre métier avec tellement d’amour et de bienveillance, de respect et de passion. Merci à vous de rendre possible la naissance dans la douceur et l’intimité. Merci aussi aux Doulas qui parfois sont à vos côtés…
    Je pense bien fort à toi, et t’envoie des tonnes de câlins réconfortants! Tu as tout mon soutien, Hélène, sois en certaine.
    Je t’embrasse bien fort,
    Vanessa.

  36. Avatar

    Je vous transmet tout mon soutien et vous envoie beaucoup de courage. ❤✨

  37. Avatar

    beaucoup de pensée pour vous dans ce monde, comme vous le dites  » à contre – courant  » ! Pas de coupable à trouver . il n’y en a pas . La mort fait partie de la vie. sans raison. Beaucoup de courage pour vous et les parents , restez souder !

  38. Avatar

    Chère Hélène, nous nous sentons très concernés par ton histoire. Notre 2e fils je l’ai mis au monde seule à la maison avec Guillaume, et nous avons ensuite appelé la sage-femme, c’était mon choix de le faire ainsi. Ce que je veux dire c’est que c’est une responsabilité de nous les parents et que les sages-femmes accompagnent cela, mais je ne comprends pas comment on peut accuser une sage-femme sur le fait quun’accouchement n’ait pas eu lieu à l’hôpital puisqu’il en était de la volonté des parents. Nul doute que tu es à ta place dans cette vocation, tu es un ange précieux sur le chemin de la venue au monde, je remercie le ciel que tu nous aies accompagné pour la naissance d’Angelo. Et nul doute que c’est notre combat à tous. Derrière ce procès il y a une réelle volonté de coercition sur le corps des femmes, sur nos accouchements, nos familles. C’est un vrai combat politique, féministe, humain et existentiel. Nul doute aussi que nous sommes dans une société qui a perdu toute sagesse quant à notre rapport à nos morts, et une société de déresponsabilisation où il s’agit comme tu le dis de trouver des responsables dans des enjeux d’assurance. Gardes nous informés, c’est précieux car il est important que tu ne sois pas isolée, mais aussi que cette affaire ne soit pas individuelle, c’est un procès contre l’accouchement à domicile et il doit être décrié comme tel!

  39. Avatar

    Accouchement à domicile prévu avec toi Hélène en octobre 2018 puis finalement j’apprends que tu es en arrêt sans vraiment en connaître la raison. C’est Cécile et Jeanne qui prennent le relais.

    J’ai vécu mon 1er accouchement à domicile accompagnée par Jeanne et jamais je n’aurais cru qu’un accouchement pouvait aussi bien se passer. J’étais terrorisée à l’idée d’aller accoucher en hôpital. Pour moi c’était vraiment une nécessite d’être accompagné pour réaliser mon choix d’AAD. Je trouve inacceptable qu’à l’heure actuelle nous ne puissions même pas choisir en tant que parents les conditions de la venue au monde d’un enfant. Le parcourt pour un accouchement à domicile est semée d’embuches et difficile d’accès entre les frais pour les parents, le manque de reconnaissance des SF, le nombre limité de SF disponible voir inexistantes dans certaines régions etc…

    Le risque 0 n’existe pas peu importe les conditions. Les SF qui pratiquent les AAD devraient être soutenues et pouvoir bénéficier d’une assurance professionnelle adaptée. Il suffit de prendre exemple sur d’autres pays comme le royaume-Uni ou la suède.

    Bon courage Hélène. J’espère de tout coeur que les choses changeront et que l’issue de ton histoire aura un happy end.

  40. Avatar

    Bonjour Hélène,
    Je suis ni Sage Femme, ni Doula, ou tout autre métier lié à la naissance, mais votre histoire me touche en plein cœur.
    Je vous adresse alors en ce jour tout mon soutien et ma sororité envers vous.
    Que cette force vous aide à traverser cette difficile épreuve.
    1000 pensées à vous, aux parents et aux personnes concernées ✊🏻❤️

  41. Avatar

    Je ne vous connais pas mais j’admire ce que vous faîtes et ce que vous rendez possible au quotidien pour des mamans natures qui veulent avoir la possibilité de donner naissance dans le respect de leur corps. Je vous remercie de mener une exsitence aussi bienveillante, de rendre possible l’impossible dans nos sociétés médicalisée et de tenir bon ! On est plein derrière vous, le temps est en changement et c’est grâce à de pacifique soldat de la compassion comme vous que l’on éduque nos sociétés à plus de simplicité, au retour aux choses essentielles, à l’amour et au respect ! Courage et des milliers d’ondes positives et de bénédiction pour vous !

    Charlotte

  42. Avatar

    Je suis l’heureuse maman de 3 enfants, dont le dernier est né chez moi avec la présence bienveillante d’Hélène. Il était inenvisageable pour moi de retourner en structure pour ce moment si important qui est de donner naissance.
    Hélène, en lisant ton témoignage, j’ai ressenti une profonde tristesse et je suis indigné. Ton histoire montre, une fois de plus, combien cette société va à l’encontre de la nature et se croit plus forte !
    Toi, tu es une ouvrière qui oeuvre pour préserver la vie, la dynamique de la vie. Tu as trouvé cette lumière et tu rayonnes sur ce chemin. Tu fais de la prévention primordiale. Et tu le fais très bien.
    Je te remercie pour ça, je ressens beaucoup de gratitude, d’amour et de sororité.
    Je t’envoie tout mon soutien et te souhaite beaucoup de courage.
    Marie (maman de Marius)

  43. Avatar

    Bonjour Hélène, je ne te connais pas, et je te connais.
    Toi, femme qui œuvre à travers ton métier pour nous les femme, les filles, et ces bébés à naître ou en projet… Dans le respect dune naissance, réfléchie, choisie. Toute ma gratitude et mon soutien.
    Stéphanie

  44. Avatar

    Madame,
    Je ne vous connais pas personnellement mais votre histoire me touche. Suite à un 1er accouchement classique, pas traumatisant mais pas complètement satisfaisant non plus, j’ai compris que je devais agir et non me laisser porter par le système pour me préparer à la naissance de mon 2e enfant. Le livre d’une de vos collègue sage-femme accompagnant des naissances à domicile m’y a beaucoup aidé et m’a permis d’avoir (à l’hôpital) l’accouchement physiologique que je souhaitais. J’imagine donc tout naturellement que votre personnalité doit être proche de cet amour, ce respect et cet engagement qui transparaissaient dans les mots de cette sage-femme. Merci d’aider les couples à vivre la naissance qu’ils ont choisie et surtout merci d’aider les femmes à retrouver la confiance et leur puissance naturelle.
    Avec tout mon soutien.

  45. Avatar

    Ma chère Hélène
    Tu m’as accompagnée pendant ma grossesse. je n’avais jamais ouvert mon coeur à une femme. ta patience, ta douceur m’ont touchée et donné confiance. l’accompagnement que j’ai vécu par tes soins m’a appris à m’écouter, à agir en responsabilité et en partenariat avec le papa, et toi. l’accouchement s’est passé merveilleusement. 3 semaines aprés mon bébé a son poids qui a chuté. tu m’as alerté. mais je n’avais jamais écouté les alertes. j’ai eu du mal entre l’allaitement et le fait de devenir parent avec mon compagnon, tous les processus en jeu et mon devenir moi en ouverture et accueil de mes propres émotions et de celles de mon bébé en même temps. j’ai finalement entendu ton alerte. et je me suis réveillée et suis allée à l’hôpital. je pleurais, tu m’as dis » tu dois y aller ou ton bébé va mourir » il avait une infection urinaire.j’étais complétement anéantis je ne voulais pas y aller. mais je t’ai écouté. je t’ai fais confiance, et je me suis écoutée et faite confiance. et c’est ensemble, que nous avons pu avec son papa, être hospitalisés et prendre soin du bébé.
    l’équipe de l’hôpital n’a pas toujours fait preuve de gentillesse et d’écoute à l’égard de mes choix ou de mes positions.
    J’ai ressenti et vécu tout le côté que je dénonce aujourd’hui, infantilisant pour la femme. Alors que dans cet accompagnement avec toi je me réappropriais mes sensations, ma féminitude, mes choix, mes désirs, mon fonctionnement interne, ma capacité d’être responsable et autonome.
    et pour ça je te remercie.
    Notre société cherche toujours un coupable à incriminer pour la colère ressenti. j’ai fonctionné comme ça longtemps. maintenant je sais que si je sens de la colère c’est que quelque chose en moi est touché -. un bébé mort, ça touche. ça touche à la séparation, ça touche à la mère, à la femme, aux modèles de notre société sur la vie, la mort, les deuils que nous n’avons pas encore fait, le petit enfant qui a peur de grandir et d’accéder à cette réalité trop grande parfois, pour nous si petits.
    Mais cette expérience tu la vis et nous la vivons toutes avec toi. D’enfants devenues des femmes, responsables de nous-mêmes.
    et nous dépasserons les souffrances et les douleurs qu’elle occurrera inévitablement. avec Amour.EMilie

  46. Avatar

    Bonjour Hélène,
    On ne s’est rencontré qu’une seule fois mais vous nous avez apporté une aide inestimable à l’occasion de la naissance à la maison de notre premier enfant, en janvier 2015.
    Merci d’avoir le cran d’accompagner les personnes dans leur désir d’accoucher à la maison, d’être là quoi qu’il se passe, c’est tellement important d’être entouré humainement dans ces moments si particuliers que sont les naissances et les morts.
    Votre profession est admirable, elle nécessite beaucoup de courage et une sacrée prise de position au vu de la société dans laquelle nous vivons.
    Personnellement je ne sais pas si j’aurais pu concevoir si ce n’était pas dans l’optique d’un accouchement à domicile et je ne me sentais pas assez confiante (surtout pour le premier) pour un ANA. J’ai eu la chance que ça se passe bien pour mes deux enfants et je ne remercierai jamais assez les SF qui m’ont permis d’avoir la liberté d’accoucher chez moi.
    Je vous envoie toute mon admiration, mon soutien et mon courage pour la suite.

  47. Avatar

    Pas les moyens financiers mais le coeur y est! Merci à vous d’avoir le courage de permettre aux femmes d’accoucher naturellement sans artifices, ni apparences (souvent trompeuses). Des bébés meurent aussi à l’hôpital et parfois de façon bien plus sournoises et douloureuses, sous le couvert des apparences, de la modernité et de la chimie. Je n’ai pas les moyens d’un accouchement à domicile mais j’en rêve pour notre prochain bébé. Courage, courage! Ne lâchez rien! Je vous envoie pleins d’ondes positives et de soleil!

  48. Avatar

    Toutes mes pensées vous accompagnent Hélène.
    J’ai moi-même donné naissance à domicile et je ne peux qu’être touchée par cette histoire tant ce qui vous arrive est injuste.
    Ce que vous faites est unique et précieux, qu’il est décevant que cela ne soit pas soutenu ni accompagné par la société.

    Je souhaite vivement que votre combat soit entendu.
    Toutes mes bonnes ondes sincères.

  49. Avatar

    Je n’ose imaginer la douleur pour les parents et pour vous suite à la perte de ce bébé.
    Nous vivons effectivement dans une société violente. D’abord pour elle même.
    Je vous apporte, à vous ainsi qu’aux parents, tout mon soutien et espère de tout coeur que votre message sera entendu afin de faire évoluer les consciences et que cette perte ne soit pas vaine…

  50. Avatar

    Bonjour Hélène, j’ai accouché à la maison avec Jeanne en août mais beaucoup de mes amies ont accouché avec toi, ont pu vivre des accouchements à la maison grâce à toi. Pour avoir aussi subi les interrogatoires au commissariat alors que j’étais la directrice d’une école alternative que j’ai décidé de fermer par épuisement, j’ai énormément d’empathie pour ce que tu subis si injustement. Je t’envoie tout mon soutien.

  51. Avatar

    Bonjour Hélène
    Je reste sans mot après avoir lu ton témoignage .
    Je sais l’engagement, l’investissement et le professionnalisme dont tu as toujours fait preuve pour défendre notre profession .
    Je sais aussi, pour avoir reçu à mon cabinet des patientes que tu avais accompagné combien elles étaient heureuses de t’avoir rencontré et d’avoir pu accoucher à la maison.
    J’ai toujours admiré ton courage pour travailler ainsi sans compter les heures passées auprès de tes patientes, et cette disponibilité pour se rendre à toute heure du jour ou de la nuit ,en semaine ou en week-end auprès d’elles et de leur famille.
    La violence avec laquelle tu as été traitée est inadmissible.
    Garde la tête haute, tu le mérites, et bats toi encore pour la suite, je pense que tu as des ressources pour remonter la pente et poursuivre qu’elles que soient les décisions que tu prendras pour ton futur .
    Avec tout mon soutien ,
    Hélène, sage-femme

  52. Avatar

    Bonjour Hélène, on ne se connait pas. Mais je pense à toi. Je t’envoie plein d’amour, Julie

  53. Avatar

    Bonsoir Hélène,

    La situation dans laquelle tu te trouves est triste : elle l’est pour toi et pour ton entourage… Elle l’est également pour la famille concernée et pour toutes les familles auxquelles tu as apporté ta grande disponibilité, ton écoute, ton respect de la vie et du choix de la nature.
    La naissance de mon fils a été une joie pour sa maman, ma bien-aimée. Un moment inoubliable à la maison, un accouchement naturel sans aucune difficulté grâce à ton accompagnement dès le départ et ta présence. Aujourd’hui, notre fils a trois ans ;). Je tiens à te partager ce message simple. Je porte une pensée positive pour toi et pour ton entourage direct pour que la grâce du génie en chacun d’entre nous et de la nature te soit bénéfique, t’apporte la force nécessaire et le courage.

  54. Avatar

    Hélène,
    quand je lis ton témoignage, je suis hyper touchée, parce qu’il rassemble tellement justement l’intime et le collectif…
    Alors j’ai envie de te (re)dire combien tu as été importante pour moi : tu as su, par ta présence délicate et fine, me donner confiance, tu as éveillé en moi un sentiment de force et de puissance que je ne connaissais pas. Je me suis sentie accompagnée, écoutée, respectée, considérée, autonome, entre de bonnes mains, responsable, confiante. Bref, un savant mélange de liberté et de sécurité que toi seule a réussi à m’insuffler. Tout ça m’a transformée, définitivement. Je souhaite profondément que chaque femme puisse un jour toucher du doigt ce sentiment.
    Et puis j’ai compris ce que voulait dire « sage-femme » : ce n’était plus un mot-valise, mais vraiment, j’avais désormais devant moi une personne qui fait usage avec une infinie sagesse de ses connaissances, qui porte une attention fine et délicate à l’enfant et à la femme. Pour moi, tu es de ces femmes précieuses qui donnent de la puissance aux autres femmes, tu es une sorcière de l’enfantement.
    A l’heure où l’on commence à entendre parler des violences obstétricales, je ne peux pas comprendre que l’on maltraite ainsi les sages-femmes, je ne peux pas comprendre que l’on fasse tout pour atrophier encore un peu plus la liberté des femmes en choisissant pour elles où elle doivent accoucher, comment et avec qui, je ne peux pas comprendre que l’on fasse encore une chasse aux sorcières. Comme le dit le livre « l’accouchement est politique »… et oui, en faisant ton métier, non seulement tu apportes beaucoup aux femmes que tu accompagnes, mais tu luttes, au quotidien, pour nous toutes, notre liberté et notre place. Je comprends que ce soit épuisant. Merci. Merci pour tout, Hélène.

  55. Avatar

    Bonjour Helene,
    C’est par un magnifique groupe de femmes, la preparation a la naissance de Karine la sage femme que je suis tombee sur votre histoire. Votre courage, votre tenacite et votre bienveillance sont inspirants et je vous envoie donc tout mon soutient et pensee positives. Cela fait maintenant 9 ans que nous avons immigre a Vancouver, nos deux amours sont nes ici, a la maison, accompagnes par de merveilleuses femmes. Cela m’a d’ailleurs inspire a redonner tout ce que j’avais recu a d’autres femmes et je suis devenue doula a cote de mon travail. Comme j’aimerais que la France se reveille et suive cette sagesse, celle d’ecouter les femmes et leurs corps, leurs capacities a metre au monde leur bebe et leur placenta. Je vous souhaite le meilleur et tout le courage du monde. Bien a vous,

  56. Avatar

    Hélène, ne doute pas. Pas un instant. De tes compétences. De toi. De l’Etre Humain que tu es. Je suis autant en colère que terriblement attristée de ce qui t’arrive. Merci pour tout ce que tu as fait pour les mères, les bébés, les papas. Et pour tout ce que tu feras encore. Je t’envoie plein plein plein d’amour.
    Bien amicalement
    Virginie Lespingal IBCLC

  57. Avatar

    Hélène,
    Ma chère Hélène,
    Résonnent foule de souvenirs; notament tes mots lors de la naissance d’Anouk: C’est ici que tout fait sens, à la maison. Merci Hélène, pour cette confiance et cette puissance que tu as fait naître en nous. Mes accouchements à la maison ont été déterminants dans ma vie. Mon corps, mon esprit sont empreints de cette force qu’ils ont révélé. Hélène, on t’aime. On est là avec toi. Prends soin de toi. Tu as déjà bien œuvré.

  58. Avatar

    Voici juste le message qui accompagne le partage que j’ai fait sur FaceBook. « Je n’arrive pas à trouver les mots que je voulais mettre ici. Tellement je suis triste et en colère. Tellement je trouve que notre pays, la justice, la santé marchent de concert sur la tête. Tellement je ne comprends pas. J’ai envie d’hurler. Comment peut-on être aussi obtus ? Comment peut-on de fait considérer les gens comme coupables ? Comment peut-on refuser d’accepter, dans un moment aussi douloureux pour les parents comme pour les accompagnants, que oui, parfois, la vie ne prend pas le dessus ? Et qu’il n’y a pas de responsable à cela ?
    J’ai eu l’occasion de rencontrer Hélène. Je ne doute pas un instant de son professionnalisme, de son efficacité et de son humanité. Oui ces trois mots peuvent être liés. En tout cas ils le sont en elle.
    J’ai déjà eu l’occasion de constater que la justice française n’avait de juste que le nom. Non, ce n’est pas vrai qu’il y a les gentils d’un côté et les méchants de l’autre. Non, c’est une machine qui cherche à broyer. Et si vous ne saviez pas ce que signifie le mot « garde à vue », (je l’ai appris à Noël dernier au dépend d’amis très chers à mon coeur) vous le découvrirez dans le témoignage d’Hélène : juste un moment long, très long, très très long, où l’on cherche à vous ôter la moindre parcelle d’humanité dans une cellule non chauffée, sans chaussures, vêtements chauds (voire soutien-gorges, ben oui, il y a des bretelles, c’est sûr que dans ces conditions on peut avoir envie de se servir de l’une d’entre elle pour mettre fin à sa vie…) et cela ALORS QUE VOUS ETES PRESUMÉ INNOCENT ! ! ! Ha bon ??? Alors ne lâchons rien. Aidons Hélène. Elle n’est pas une sorcière des temps modernes. Vous savez, celles qu’on cherchait à brûler à tout prix parce qu’elle sortait du cadre. Elle une Femme, une SAGE-Femme. Qui accompagne les parents sur le chemin qu’ils choisissent. Dans un cadre professionnel et rassurant. Oui cela aussi c’est possible. Finalement je les ai trouvés les mots. Et maintenant je pleure… » Virginie

  59. Avatar

    Chère Hélène,
    Je ne te connais pas mais je me reconnais dans ta vision du monde, de cet événement fantastique qu’est la naissance, dans ton combat pour donner aux futurs parents le choix, un choix conscient, éclairé, accompagné. Encore trop de personnes associent l’accouchement ou la grossesse à une maladie, avec des examens, des piqûres, des substances chimiques, des actes qu’on vous fait subir sans vous demander votre avis…Beaucoup de monde trouve cela normal, un accouchement se fait « dans la douleur », c’est comme ça. Heureusement, il y a des personnes comme toi, qui se battent pour que les femmes et même les hommes soient ACTEURS de la naissance. J’ai eu la chance de vivre ma grossesse au Mexique, et pour moi c’était évident que mon accouchement se passerait là-bas, à la maison avec ma sage-femme. Parce que même si en France on se considère très en avance, la vérité c’est qu’au niveau des naissances nous sommes des arriérés. Au Mexique tu as un panel de choix considérable, si tu t’y intéresses. Au final je n’ai pas pu accoucher à la maison pour des raisons médicales mais aujourd’hui encore je le regrette, bien que mes désirs aient été respectés par l’équipe soignante grâce à mon excellente sage-femme Alina. Et bien sûr, si j’ai l’opportunité d’un second enfant, ça sera un accouchement à domicile. C’est pourquoi tu as tout mon soutien dans cette épreuve (qui aurait pu arriver à l’hôpital mais on ne les aurait pas poursuivis). Je t’admire ainsi que toutes les sage-femmes de France qui se battent pour l’AAD dans ces conditions. Je t’envoie toute ma force féminine. Merci, ne perds pas espoir.

  60. Avatar

    Je découvre votre témoignage… L’horreur sans nom. Je ne comprends pas qu’un représentant de la justice puisse vous assigner en justice à la place des parents et proches, pourtant touchés en première ligne, avec vous. Je ne comprends pas qu’il y ait autant d’entraves mises sur le chemin des parents souhaitant un accouchement à domicile, et des professionnel(le)s souhaitant les accompagner… Je ne comprends pas que personne ne s’inquiète du vécu de l’accouchement en milieu hospitalier alors même que l’hôpital est un milieu anxiogène. J’aurais aimé accoucher à domicile pour chacune de mes deux filles. Le premier m’a traumatisée au point d’en faire une dépression, faute d’accompagnement adéquat. Le second s’est bien mieux passé, j’en garde néanmoins un souvenir mitigé, pourtant quasi physiologique jusqu’à la fin. Tout mon soutien, courage. Vous avez fait ce que vous pouviez.

  61. Avatar

    Hélène

    Je ne suis pas concernée par l’accouchement à domicile pour mon deuxième enfant je rêve d’un accouchement plus naturel et respectueux de mon corps mais je veut la péridurale à disposition car je suis trop flippée pour accoucher sans mais de là à accoucher à domicile. Non. cela étant dit je comprend carrément les mamans qui font ce choix et je les soutient de tout coeur car c’est à la fois une épreuve et une aventure merveilleuse.

    Je suis atterrée par ce que tu vis. C est absolument horrible et méchant. C’est bien le genre de la France et de sa justice à 2 balles de faire ce genre de coup de p***. Je te souhaite tout plein de courage. Je vais suivre ton histoire en croisant les doigts pour que en février 2020 tu soit relaxée. Bon courage. A bientôt.

    Ps ne doute jamais du choix que tu as fait d’accompagner les parents dans les naissances à domicile et ne doute jamais de tes convictions.

  62. Avatar

    Hélène je lis tes mots et j’ai mal à mon cœur de maman, de femme, de citoyenne française. Cet acharnement me révolte et je n’ai pas les mots.
    Personne ne peut douter de ton professionnalisme, je sais que tu te battra avec ardeur et courage, pour cette juste cause.
    Toutes mes pensées pour toi et ta famille, et ces parents endeuillés.
    Courage Helene.
    Marion maman de Louis 2016.

  63. Avatar

    Hélène
    Je lis tes mots et je suis consternée par ce qu’il t’arrive.
    J’ai beaucoup de peine pour ces parents bien sur, c’est une tragédie, mais tout mon soutien est pour toi, qui depuis tout ce temps a pris le risque d’exercer
    autrement pour nous offrir de merveilleuses naissances.
    Ceux qui te connaissent ne doutent pas de ton professionnalisme.
    Je sais que tu es forte et que tu mettras toute ton énergie pour te battre pour ce qui es juste.
    Je pense fort à toi Helene courage !❤️
    Marion maman de Louis juin 2016

    1. Avatar

      C’est vraiment terrible. Tellement injuste! J’ai tellement envi d’exploser!!
      Mais je ne peux pas, mon petit gamin dort juste à coté de là ou il est né, dans notre petite « maison sur roue »…
      Le papa de Gabriel né le 8 avril 2018.

  64. Avatar

    Quelle tristesse que tu es à subir tout cela. Je te dois mes deux derniers bébés, des accouchements de rêve, des suivis extraordinaires qui m’ont réconciliés avec les grossesses et les accouchements….Tout mon amour et mon soutient.

  65. Avatar

    Tout mon soutien.Nous ne vous avons rencontré qu’une fois,me semble t-il à la projection de Loba.Je rêve depuis mon premier accouchement d’un accouchement à domicile.Merci de vous être battue pour les femmes, l’accompagnement des couples,ce qui vous arrivé est déplorable.Je vous souhaite beaucoup de courage.

  66. Avatar

    Hélène
    Je suis profondément touchée par l injustice que tu subis et au delà de toi de cet acharnement contre cette jolie capacité à enfanter que la nature a donné à la femme et le libre choix de chacune quand à ce dont elle a besoin pour vivre ce moment
    Je voudrais t assurer de tout mon soutien et je réfléchis à ce que je peux faire concrètement pour t aider
    En attendant je te souhaite force et courage pour cette épreuve sans oublier les parents qui doivent vivre une double douleur
    Je t embrasse

  67. Avatar

    Bonjour Hélène, je ressens une admiration profonde pour tout ce que vous faites, et pour le courage que vous avez à raconter ainsi votre histoire et ouvrir une porte pour qu’il en ressorte du positif. Juste « Waouw » et bravo. Une preuve supplémentaire, s’il en était besoin, de votre humanité et de votre conscience professionnelle. Je comprends votre mise en retrait et espère que vous pourrez ainsi vous préserver et surmonter cette épreuve. Le monde a besoin de personnes comme vous. Je vous envoie force et amour <3 Chaleureusement, Mylène

  68. Avatar

    Bonjour Hélène, je ressens une admiration profonde pour tout ce que vous faites, et pour le courage que vous avez à raconter ainsi votre histoire et ouvrir une porte pour qu’il en ressorte du positif. Juste « Waouw » et bravo. Une preuve supplémentaire, s’il en était besoin, de votre humanité et de votre conscience professionnelle. Je comprends votre mise en retrait et espère que vous pourrez ainsi vous préserver et surmonter cette épreuve. Le monde a besoin de personnes comme vous. Je vous envoie force et amour <3 Chaleureusement, Mylène

  69. Avatar

    Helene,
    Tu nous as tellement apporte, tellement soutenu, tout le long de nos 2 grossesses, tout le long de nos accouchements chez nous, au creux de notre nid, puis encore accompagnes les 1ers jours, les 1ers mois de vie de nos garcons.
    Ta presence a toujours ete juste, lors de l’accouchement mais egalement lors des debuts difficiles d’allaitement.
    Tu as su sans dire un mot me donner confiance en moi, confiance de donner la vie, confiance dans nos choix.
    Les mots ne sont pas suffisants pour te remercier.
    Et lire tes mots nous met en colere de ne pas pouvoir t’accompagner comme toi tu l’as fait.
    Tu as tellement de courage de faire ce metier, d’y avoir cru encore et encore malgre toutes ces difficultes, d’avoir parcourou des kilometres pour rencontrer toutes ces familles chez eux.
    MERCI, MERCI, MERCI pour tout.
    On pense a toi, souvent,
    Bastien, julie, esteban et basile

  70. Avatar

    Chère Hélène,
    tu as accompagné la naissance de notre fils à la maison en 2012.
    A la manière dont tu l’as fait, avec tact, respect et responsabilité, il est évident pour moi que tu es pleinement à ta place dans l’accompagnement global des naissances à domicile.
    On vit dans un monde difficile.
    Je comprends ta lassitude à toujours aller à contre-courant, mais c’est grâce à celles et ceux qui, comme toi, avancent à contre-courant que ce monde reste habitable. Cela est essentiel.
    Je te souhaite de la force et de la ténacité pour traverser cette épreuve.
    J’espère que tu continueras à exercer. Que tu continueras à te placer auprès des femmes et des hommes qui choisissent de mettre au monde leurs enfants dans l’intimité de leurs foyers. Et que tu continueras d’offrir cette chance inouïe à ces enfants. De pouvoir naître ainsi.

  71. Avatar

    Bonjour Hélène,
    J’apprend tout juste ce qui t’arrives. D’abord, toutes mes condoléances an toi et aux parents pour la perte de ce bébé. C’est terrible et l’injustice des poursuites n’aide en rien à ce deuil.
    Ensuite, que dire… sinon merci. Merci d’avoir supporté et milité toutes ces années, pour les naissances respectées. Merci pour le savoir faire et l’expérience accumulés. Merci pour la bienveillance, l’empathie, le respect et la simplicité, qui te caractérise et qui m’ont marqué lors de nos rencontres. Merci de nous avoir accompagné, pour la naissance de Nathanaël. Merci pour tout. Je comprend la fatigue et la lassitude, face à des années de persécution et de résistance. Merci pour tout, mes prières t’accompagne pour la suite.
    Camille

  72. Avatar

    Hélène, chère Hélène,
    Quel cadeau tu nous as fait, ce jour de mars 2014, en nous accompagnant dans l’aventure de la naissance de notre petite Maya, chez nous, dans la douceur de notre maison ! Ton respect, ta douceur, ta bienveillance, ta présence. Je peux encore ressentir si fort ta chaleureuse confiance au coin de mon oreille pendant les heures de doute, ta main sur mon dos douloureux ! Comment osent-ils te traiter de la sorte ? Toi qui respecte tant la vie et les êtres ??!!
    Je suis atterrée de lire ton témoignage. Je t’envoie autant de lumière et de gratitude qu’il m’est possible de le faire !
    Merci pour tout, encore.
    PS : et n’oublie pas que si tu veux venir te ressourcer une nuit dans notre cabane, nous prendrons soin de toi !!

  73. Avatar

    Bonjour Hélène,
    tu es courageuse depuis longtemps, de tenir cette place, dans cette société qui n’accepte pas bien la vie.
    Tout est administré au nom de la sécurité et on ne peut plus bouger.
    Merci !
    et courage encore,
    tout mon soutien.

  74. Avatar

    Je vous envoie tout mon soutien . J ai eu la chance de donner naissance à ma quatrième enfant à la maison. Sans votre dévotion et votre accompagnement , ces accouchements ne pourraient avoir lieu .
    Vous êtes admirable!!!

  75. Avatar

    Comment ne pas être reconnaissante et soutenir les femmes comme vous qui se battent en première ligne pour nis droits, au péril de votre liberté. Du find du coeur merci, et il était évident pour moi d’apporter un petit soutien financier et moral dans cette épreuve pour vous et vos proches. Courage, tenez bon, nous avons besoin de vous et de toutes ces bienfaitrices de la naissance.

  76. Avatar

    de tout coeur avec toi Hélène en tant que femme dont les enfants sont nés à la maison accompagnée par des femmes courageuses comme toi, ton histoire est précieuse…

  77. Avatar

    Très chères Hélène,
    J’oeuvre moi aussi aux côtés des parents, pour la naissance physiologique sur fond évident de droit des femmes que je soutien sans aucune faille. Ce qui vous arrive me touche et me peine profondément. Je vous envoie mon soutien le plus sincère et j’espère profondément que le procès vous sortira rétablie dans votre droit et votre dignité. J’espère également que vous trouverez la légitimité suffisante pour reprendre un jour vos suivis car vous avez l’air d’avoir fait beaucoup de bien autour de vous. Une de mes amies, doula elle aussi, était accompagnée par vous récemment pour son deuxième enfant et m’a fait part de votre histoire que nous avons accueillie avec une immense tristesse. Pour que cette chasse aux sorcières cesse et que l’AAD soit un jour considéré comme aussi normal voir plus normal que les pratiques hospitalières autour de la naissance et qu’enfin les femmes puissent être actrice et maîtresse de leurs choix.
    Bien à vous,
    Hélène

  78. Avatar

    Chère chère Hélène, tous ces témoignages m’ont fait chaud au coeur… ils te représentent tellement! Tu le sais,je suis avec toi et te suis dans ton combat.Tu es un exemple dans tout ce que tu fais et espérons que ce qui t’arrive fasse bouger les choses…

  79. Avatar

    Merci de vous battre pour tous ces couples, ces femmes qui souhaitent mettre au monde leurs petits à la maison. Je vous envoie tout mon soutien dans cette épreuve.

  80. Avatar

    Juste un petit mot de soutien pour toi et pour les parents.
    À chacune de nos rencontres (hospitalières) j’ai constaté que tu avais de belles qualités humaines et professionnelles . Tu es bienveillante, respectueuse et sérieuse.
    Quelle triste et douloureuse épreuve.
    Bon courage.

  81. Avatar

    Merci à toi Hélène, ton engagement, ta foi en ce que tu fais, ta présence et cette confiance incroyable que tu insuffles aux femmes, aux couples que tu accompagnent… à tous ces bébés que tu accueilles. Tellement de bienveillance et d’écoute, le dialogue, ta disponibilité… Je souhaite infiniment que le monde change, qu’effectivement nous cherchions davantage à accompagner les parents dans ce moment si douloureux et inimaginable, et également t’entourer toi aussi et te soutenir. Ce qui se passe pour toi en ce moment n’est pas acceptable. Je t’embrasse très fort, Thomas également, nous pensons fort à toi.

  82. Avatar

    Merci merci merci, oh Femmes sages !
    Merci de vous exposer ainsi, merci de militer pour que nous puissions accoucher si joliment ! J’ai tellement de gratitude et d’admiration pour vous en moi que les mots sont durs à trouver.. Vous nous offrez tant ! C’est si important !
    « perte de chance » mais c’est une chance que vous nous offrez ! De toute les femmes que je connais (elles ont accouché à l’hôpital), je suis la seule à avoir adoré accoucher !
    Et quand bien même, il y ai « perte de chance », nous faisons ce choix, nous parents, en toute conscience, nous sommes responsables de nos choix, attaquez nous à nous, nos sages femmes ne nous dissimulent rien. Où est la place du parent dans toute cette mascarade ?

  83. Avatar

    Bonjour,

    Je suis psychomotricienne, âgée de 26 ans (pas maman. mais tata de deux petits pour lesquels j’ai un amour toujours plus grandissant!) je travaille en camsp auprès de tout-petits handicapés. Et je peux vous dire malgré les difficultés, les troubles et les retard de développement, combien la vie de ces enfants est précieuse. Malgré un contexte et environnement de (grande) précarité (je travaille en Seine Saint Denis en région parisienne -93) les soins et le regard bienveillant portés sur eux est essentiel pour les accompagner. Ce discours pour vous dire que les conditions ne sont pas toujours idéales ou du moins comme on l’aurait souhaité (comme, j’imagine vous le savez bien) et je trouve que mettre au monde son enfant dans les conditions que l’on désire comme à la maison dans un milieu familier non surmedicalisé est un réel confort et bénéfice dont vous faites profiter ces nombreuses maman ! Alors bien sûr la situation qui est tragique pour cet enfant, sa famille, et vous mise en cause, permet de réfléchir sur les risques et je pense malgré tout que cela peut arriver malheureusement partout (et arrive bien trop souvent, dans les pays du tiers monde disons) et que l’accouchement à l’hôpital malgré le matériel, les équipes présentes et nécessaires à une telle situation, ne peut empêcher l’inévitable…
    Je vous souhaite du courage dans cette affaire notamment au niveau judiciaire.

    Bien à vous.
    Morgane Serizay

  84. Avatar

    Merci encore Hélène pour ton professionnalisme lors de la naissance de Raphaël qui fête aujourd’hui ses 10 ans !
    On t embrasse fort.
    Jérôme

  85. Avatar

    Diplômée qques années après toi à l’école de Toulouse, j’exerce aujourd’hui près de Lyon.
    Ce qui t’est arrivé aurait pu arriver (et arrive chaque jour) à des sages-femmes hospitalieres. Malheureusement, nous ne maîtrisons rien. Nous accompagnons, nous ecartons les risques, que l’on apprend à repérer, mais au final, nous devons rester humbles et nous dire que nous ne pouvons pas tout empêcher. Dans les grands Chu, j’ai l’impression que cette humilité se perd. Que celles qui exercent en liberal sont moins valorisees et que celle qui pratiquent l aad sont des folles inconscientes et dangereuses… Je ne suis pas de cet avis.. Je pense que tu as dû développer un sens clinique exceptionnel, une empathie et une patience hors du commun pour pratiquer toutes ces années. Il suffit de voir tous les témoignages sur cette page !
    Ne laisse pas cette expérience se perdre. Transmets ton savoir, tu as encore tellement à apporter j’en suis convaincue !
    Je t’envoie tout mon soutien. En tant que sage femme j’admire ton courage et ton travail. Je travaille aujourd’hui en salle d’accouchements dans une clinique privée et en libéral. Je déplore le manque de soutien des collèges et t’envoie aussi tout mon respect.

  86. Avatar

    Bonjour Hélène, merci pour votre engagement. Je n’ai pas pu avoir d’AAD pour mon second parce-qu’il n’y avait tout simplement aucune sage-femme prête à le faire à moins d’1h30 de route. Vous nous êtes précieuse, j’espère, je veux, que tout le monde soit conscient de ça.

  87. Avatar

    Hélène,
    Nous te soutenons et te remercions pour le partage généreux d’informations claires et professionnelles qui nous a aidés dans notre choix d’accoucher à domicile pour notre deuxième enfant.
    Notre premier enfant était né à la maternité, sans respect de notre rythme, sans confiance, sans bienveillance. Après une suite d’injonctions déplacées et directives (absence de problème médical pourtant), nous avons été contraints (interdiction de rester à genoux alors que tout allait bien, position allongée obligée, conseillé d’attendre pour pousser alors que le réflexe d’expulsion était présent, puis ocytocine pour relancer rapidement le travail qui commençait à fléchir, épisiotomie…).
    Grâce à des sages-femmes comme vous, nous avons pu accueillir notre deuxième enfant dans de bonnes conditions. Ces conditions nous paraissent normales, la base, ce à quoi nous devrions tous avoir facilement accès si nous le souhaitons.
    Grand merci à vous toutes, qui devriez être soutenues (comme c’est le cas dans d’autres pays) pour cette humanité dont vous faites preuve en œuvrant aux côtés de parents et d’enfants dans le respect des personnes et de la physiologie.

  88. Avatar

    Bonsoir Madame, je ne vous connais pas , je n’ai jamais eu d’enfant, mais quand je pensais en avoir j’ai toujours dit que mes enfants naitraient chez moi , et non à l’hopital. Je vous remercie de permettre à des mamans d’enfanter chez elles, je vous soutiens de tout coeur, car vous contribuez à une société humaine, merci merci SOPHIE à Venas dans l’Allier

  89. Avatar

    Bonjour Hélène,
    Nous ne nous connaissons pas mais j’ai l’honneur d’avoir un suivi de grossesse et préparation à la naissance avec tes consoeurs toulousaines. Je t’envoie un message de soutien pour te redonner du courage dans cette épreuve. Je dis bien « redonner », car à mon avis, du courage, tu en as déjà beaucoup plus que d’autres professionnels de santé pour ton travail militant à contre courant des pratiques habituelles dans notre pays aujourd’hui !

  90. Avatar

    Bonsoir Hélène.
    Ce n’est pas par ton admirable métier que je t’ai rencontrée. Je suis Mireille, une amie de Mady et Henri. Nous avons eu l’occasion de partager quelques moments conviviaux. J’ai tout de suite vu en toi une  » belle personne’.
    Je n’ai pas eu d’enfant, je ne connais donc pas les moments inoubliables de la grossesse et de la naissance. Mais si j’avais connu ce bonheur, j’aurais voulu t’avoir près de moi.
    Je te souhaite beaucoup de courage.
    Je t’embrasse très fort ainsi que ton chéri et tes deux adorables garçons.

  91. Avatar

    Helene, ma fée… tu es une femme que j admire.
    Tu dégage tellement d amour, de douceur.
    Tu ne mérite pas ça, tu mérites d’être consolée, épaulée et aidée pour cette épreuve si dure .. au lieu de ça ils s’acharnent sur toi.
    Ça met la rage franchement !
    Tu n y est pr rien !
    Et eux veulent te mettre le doute ..😢
    Tu es d’une écoute incroyable, mes accouchements ont été très farfelu,mon plus grand souhait était d accouché à la maison… la vie en a voulu autrement, tu a pris la décision qu’on parte à la maternité sur la fin, j’ai accouché la bas et j’ai fais une hémorragie … et Grâce à toi, à ton ressenti, à ton professionnalisme je suis toujours en vie aujourd’hui ! Et j’ai pu savourer tte ces heures dans la chaleur de mon foyer quand même ..
    Merci ma fée 🧚‍♀️
    Je suis très très heureuse d avoir partager tout ça avec toi…
    Nous sommes nombreuses à vouloir accouché dans la tranquillité, dans la douceur de notre cocon familiale et des femmes comme toi Helene ,sont précieuses et indispensables !
    Moi je suis en admiration tout simplement ..
    Soyons soudés , restez soudés, pensées aux parents et au bébé.
    Ce sont des fait qui arrive tt les jrs dans le monde , et juste parce que l’accouchement à la maison ne rentre pas dans leur cases, ils s’acharnent sur toi .. INJUSTICE …
    On espère qu un jour vous serez reconnu comme il se doit !
    Soit forte. On t’aime !
    Fanny, Billy,Neïla et Inaïa

  92. Avatar

    J’accuse ma sage femme à domicile de m’avoir orienté vers les urgences de ma ville.
    J’accuse les hôpitaux d’Auch d’avoir fait un mauvais diagnostic qui à conduit mon fils en état de choc au service réanimation de l’Hôpital des enfants de Purpan.
    J’accuse l’Hopital des enfants de Purpan d’avoir laisser des parents en détresse.
    C’est facile d’accuser.
    Les faits sont plus complexes, et pour mon histoire, les émotions sont partie intégrantes.

    A tous les parents, à toutes les sages-femmes, les gynécologues, les anesthésistes, les infirmiers, les juges, les accusés, les policiers, les femmes, les hommes, les bébés et mon bébé voici mon témoignage.

    J’ai eu selon mon choix et celui de mon conjoint un suivi de grossesse avec Hélène et Cécile. L’accouchement, banal, beau, avec Cécile s’est bien passé, dans la chambre chez nous que j’avais préparé à cet effet. Bébé est un garçon, on l’appellera Ismaël, il téte sitôt sorti du ventre avec vigueur. Ce bébé est normal, un cœur qui bat, 5 doigts à chaque mains, 5 orteils à ses 2 pieds, 2 oreilles, et il est beau !
    La vie suit son cours la nuit et le lendemain une question s’insinue, bébé dort beaucoup mais il ne semble pas tété autant qu’il le devrait. J’échange avec Cécile, elle me demande, est-il tonique ? Aveugle que je suis. Oui ! Bien sur.
    Peut être que c’est la tété, il ne sais plus comment prendre, on va testé, la pipette, la seringue, le biberon, bébé vomi tout…
    « Cécile, il prend plus le lait ! » ; « alors il va falloir songer à l’amener aux urgences ». Trop dur, moi j’ai fait le rêve d’un accouchement non médicalisé, et maintenant je dois retourner à la case départ ? Elle va pas bien la sage femme, c’est pas ça que je veux entendre.
    Ok, 48h se sont écouler, il est évident que bébé a quelque chose qui ne va pas. L’hopital est pas loin. Le docteur ne voit pas se qui cloche, tout semble aller si ce n’est qu’il ne mange pas. On tente à nouveau de le nourrir ? Malgré ma description de nos tentatives, on continu dans le pays du foie gras à gaver bébé, qui continu de vomir. Mis sous perfusion la nuit, on attend, quoi ? Je sais pas au fond mais on attend la nuit.
    Bébé va mal, il vomit noir ce matin, des soignants sont tout autour de son berceaux. L’hélicoptère s’envole. Rentrez chez vous, prenez des affaires et attendez avant d’aller à Purpan, vous ne pourrez pas le voir de suite le temps qu’ils l’installent.
    Mais avant vous allez répondre à toute nos questions, c’est administratif vous comprenez, il faut être précis et détailler tout. Est ce que c’est la dernière fois que je vois mon bébé vivant ?
    Le choc en entrant dans la salle de réanimation, toujours plein de soignants, des bips, des tuyaux qui vont du berceau aux nombreuses machines. On est accueilli, assommer d’angoisse et de fatigue, je n’ose pas toucher bébé, de peur. L’équipe explique, bébé est stable, on a une suspicion, on attend les résultats. L’histoire ne s ‘arrête pas là, bien des hauts et des bas ont jalonner les 3 premiers mois de vie de bébé qui a passé en tout 1 mois et demi en service hospitalier.

    Merci Cécile, je crois que quand tu m’a dit d’amener mon fils aux urgences tu lui a sauvé la vie. Merci les hôpitaux d’Auch d’avoir transférer mon fils à Purpan quand son cas vous dépassait, vous lui avez sauvé la vie.
    Merci à tous le personnel de l’hopital des enfants de Purpan d’avoir sauvé la vie de mon fils, d’avoir posé un diagnostic.
    La maladie de Hirchprung, indétectable en l’état et fatale il y a un demi siècle.
    Bambin va bien, il va faire 2 ans, vit normalement, fatigue ses parents comme tout bon second de la famille.
    Merci Hélène, de nous avoir soutenu tout ce temps, de ton gâteau et ton écoute à la maison des parents, de tes réponses et conseils fasse à cette maladie que tu connaissais déjà, du rébozo pour aider une maman terrasser par la peur et le chagrin. Je te comprend quand tu dis ne pas vouloir reprendre ton métier, j’accueille ce choix et te soutien pour le nouveau chapitre que tu écriras.

    Merci aux sages-femmes à domicile qui seules soutiennent les choix des couples, croient en la capacité des mères, s’autorisent de réorienter des grossesses dites à risque. Malgré l’épée de Damoclès, l’idée qu’on peut vous enlever votre métier d’amour par défaut d’assurance.

    Une pensée à ses parents qui ont perdu un enfant nait dans l’amour, dans le respect. Une pensée à ton entourage qui subit malgré lui cette violence qui entoure la procédure. Une pensée à ses vocations professionnelles et personnelles que tu as fait germer dans toutes tes rencontres et qui indéniablement étaient teintées de tes croyances sur la liberté et le pouvoir de chacun. Merci

  93. Avatar

    Merci d’avoir apporté ta pierre à l’édifice.
    Rien n’est vain.
    ça avance.
    Respect.
    ccg, sagefemme

  94. Avatar

    Courage Hélène, pour ce parcours Oh combien pénible! Le droit d’accoucher comme on le souhaite en France semble être un rêve fin comme du papier à musique. Et faire accepter la mort, sans faire de l’acharnement thérapeutique aussi…
    Merci pour votre témoignage, et tous les commentaires incroyables.
    Je rêve d’une France, ou les SF libérales seraient libres de pratiquer, et soutenues…

  95. Avatar

    C’est grand d’avoir des femmes comme toi… Le monde ne semble pas encore prêt mais certaines et certains ont déjà besoin de toi, de vous! Merci pour ton travail. Je t’envoie mes plus belles énergies dans cet épreuve.. Dans ce deuil d’abord, car je te sais femme avant tout, et dans cette triste procédure pour la belle professionnelle que tu es. Je suis sur Lyon et reste présente si tu souhaites parler, ou simplement être accompagnée.
    J’aimerais que ton oeuvre soit reconnue pour ce qu’elle est, un ode à la vie… Simplement merci…

  96. Avatar

    Pas encore diplômée, j’ai repris mes études en sage-femme à 30 ans, après mes deux grossesses rapprochées merveilleusement suivi dans l’accompagnement global d’une seule et même sage-femme pour les deux avec un accouchement à domicile pour le second! Je suis effarée par le caractère aveugle de cette société en mal d’amour. En colère et en même temps tellement portée par des femmes comme vous. Militer c’est épuisant…être chasser c’est terrible. Je vous donne les quelques forces que j’ai en ma possession afin de maintenir votre espoir.
    Belle soirée à vous et vos proches

  97. Avatar

    Bonjour Hélène,

    Merci pour ce merveilleux métier que vous faites. Votre profession est indispensable pour nous femmes qui désirons accoucher autrement.
    Ce que vous nous apportez est précieux et il est incroyablement triste et scandaleux de voir comment vous avez été traitée .
    Ne doutez jamais de la lumière que vous avez apporté à nos vie en nous accompagnant dans ce moment si crucial.
    Tout mon soutien et respect.

  98. Avatar

    Je suis une consoeur et frissonne d’effroi à l’écoute de votre histoire. Je compatis et vous assure de toute ma sympathie, ma solidarité aussi. Je suis passée par une situation similiaire (dans une bien moindre mesure) et connais cet état emotionnel terrible pour une professionnelle passionnée. Gardez foi en vous, en vos compétence et dans les retours quotidiens de vos patientes et de cette famille.
    J’abjecte cette société ultra-violente, normative, qui cherche un coupable plutot que d’accueillir et d accompagner la douleur des familles et des prodessionnels.
    Bon courage à vous.
    Amitiés confraternelles

  99. Avatar

    Bon jour Hélène,

    Je découvre ton récit ce matin…il me touche évidement.
    Je m’appelle Marjorie Sage f’âme êtr’Ange, j’ai 43 ans et j’accompagne les naissances à domicile depuis 6 ans, en Suisse.
    Même si mes conditions de travail sont plus acceptables, ce sentiment d’être à contre courant m’accompagne souvent. Mais il me donne de la force, parce je sais que c’est juste.
    Ce que tu vis est d’une telle violence. Cette violence guidée par la peur d’une société bien incapable de se remettre en question et qui a besoin, comme tu l’as dis, de coupables a tout prix. Et tu en payes le prix fort.
    Tu es la sorcière qu’il faut brûler pour rassurer et aussi pour avertir d’autres qui oseraient se croire libres.
    Et alors? Que faire de ce constat?
    Je ne te connais pas, mais dans ton récit, j’ai ressentis une force certaine. Pas d’apitoiement sur ton sors ni de colère vive, mais ce questionnement qui, je pense, sera ton salut.
    Ta démarche est ton chemin et ton soin. Parce que seule c’est impossible, ensemble tu peux le faire.
    Nous qui vivons l’essentiel du vivant dans toute sa beauté et sa puissance, qui l’accompagnons en conscience et en confiance, osons utiliser cette technologie qui permet l’information au plus grand nombre. Transmettre, partager, semer des graines d’éveil…voilà ce que tu fais et qui sert à permettre le changement.
    Tout est juste, toute expérience nous amène plus loin.
    Tu portes la force de générations de femmes, tu n’es pas seule.
    Je t’envoie plein de lumière et de douceur.
    Et reste à ta disposition

  100. Avatar

    un grand MERCI pour ton accompagnement à nos côtés pour la grossesse et autour de la naissance de notre petite il y a maintenant deux ans. Juste aussi rappeler à tous ceux qui trouvent que l’accouchement à domicile est dangereux qu’il le sera encore davantage non suivi et non accompagné. Nous vivons dans une région de montagne et peu à peu il devient difficile de se faire suivre avec bienveillance à la maison car des discours ignorants et des lois tenaces nous enlèvent nos meilleures accompagnantes au risque d’accoucher seules ou d’apprendre par la force des choses…mais à quel prix ??

  101. Avatar

    la justice des hommes n’est pas celle du coeur ni de l’ame. J e vous porte dans mes pensées, Hélène, reprenez confiance, ce que vous vivez est terrible mais vous vous en sortirez !

  102. Avatar

    Bonjour,

    J’ai découvert cette profession avant ma grossesse, lors de ce projet qui avait du mal à se concrétiser; les aléas de la vie qui ne fait pas toujours des cadeaux. Mais avec de la patience et surtout un accompagnement formidable de la sage femme qui me suivait j’ai aujourd’hui une petite fille de presque trois mois, née à l’hôpital par choix. Ces conseils et sa bienveillance ont été et continue d’être précieux.
    Une telle profession est dans le vraie en terme d’humanité. On a besoin de personne comme vous dans une société qui cherche toujours plus à être dans la maîtrise et le contrôle, en oubliant ce qui fait la vie, la spontanéité, les rencontres, l’écoute, le partage, le respect.
    Je vous encourage dans cette épreuve éprouvante.
    Une pensée pour les parents dans cette terrible épreuve.

  103. Avatar

    Vous êtes formidable alors ne les laissez pas vous empêcher d’accomplir ce qui est juste pour vous!!!
    À moi et ysee vous nous avez sauvé la vie alors laissez les hors de votre mission et gardez la foi en vous!!!
    Courage à vous et récupérez la lumière!!!
    Coralie et ysee il y a 8 ans déjà…

  104. Avatar

    Lorsqu’un bébé décède à l’hôpital, c’est une malchance malencontreuse. Lorsqu’il décède à la maison, c’est un crime abominable.
    2013 – Mon fils est né à l’hôpital de Purpan après une grossesse sans histoire et 2 jours et demi à la maison à tenter de trouver la sortie. Un gros bébé bien gaillard qui prend son temps pour venir au monde, ca vous achève la plus vaillante des mamans. Merci Hélène et Caroline qui nous avez accompagné tout au long de cette aventure, y compris pendant le transfert à l’hôpital (bien préparé en amont), et merci à l’équipe de Purpan d’être intervenue là où les sages-femmes ne pouvaient plus intervenir, tout en respectant le choix d’une naissance à la maison. Avoir le choix et accepter que cela ne se passe pas comme prévu, là est notre liberté. Mais notre société voudrait tout contrôler, la vie, la mort… au mépris de la liberté.
    Hélène, les prochains mois risquent d’être encore difficiles et les blessures mettront longtemps à se refermer. Tu portes le combat de milliers d’hommes et de femmes qui ont choisi la liberté, c’est un lourd fardeau qui peut sembler t’ensevelir aujourd’hui, mais qui te rendra plus forte demain.
    Garde courage, tu as tout notre soutient.
    J’espere que ton avocat lira tous ces messages – il/elle y trouvera certainement de l’inspiration!

  105. Avatar

    Hélène,
    Tu nous a accompagné pour la naissance de Nell, en 2010. Comment te dire ma gratitude pour cet accouchement dont je rêvais et qui a été possible grâce à toi. Et je suis tellement peinée de cette injustice qui te touche. Toute ma gratitude et mon respect à toi et tes consoeurs qui permettent aux femmes d’accoucher comme elles le souhaitent. Nous vivons dans un monde qui tend à abolir tout acte de liberté; Il faut resister et tu fais partie de celles qui resistent;
    Christelle

  106. Avatar

    Bonjour
    je suis mère de 5 enfants et grand mère, j ai accouché à la maison pour mes trois derniers enfants…une belle expérience.
    et oui, notre société ne supporte pas la liberté , il faut tout contrôler. pas de place pour ce qui est naturel…ça ne rapporte pas à cette société basée sur l argent et le pouvoir. Vive l’ Amour et merci .

  107. Avatar

    Hélène . Quel chemin difficile t’est imposé. Et comme je suis peinée de ce drame qui éprouve ta passion de la naissance. Ma position, te le sais est compliquée … mon soutien individuel est entier et ma pensée t’accompagne.
    Elisabeth

  108. Avatar

    MARIE ANNICK
    Très bouleversée par toute la gratitude exprimée par ces témoignages qui te sont adressés je veux seulement ajouter que la maman que je suis est heureuse de voir que ton courage, ta force, ta douceur et tout ce qui se dégage de toi répandent autant de bonheur. Tous ces messages d’amour vont t’aider à garder confiance en toi. Ma tendresse t’accompagne.

  109. Avatar

    Vous êtes une personne magnifique ! Le monde a besoin d âmes lumineuses comme la vôtre ! Vous avez tout notre soutien dans cette épreuve violente et injuste.

  110. Avatar

    Chère Hélène, je réfléchie, je tourne le truc dans tous les sens et je me dit qu’il faut que nous formions une sorte de comité de soutient, qui puisse mettre en commun les idées et les compétences de chacun pour te soutenir solidement, il n’y a aucune raison que tu affronte tout cela, seule. Nous sommes concerné par ce qui t’arrive, mais que faire, comment t’aider?
    La société, c’est nous qui la faisons. Nos actes comptent.
    Aujourd’hui tout le monde le sent, le dit, ça ne va pas, personne n’est satisfait. On connait le problème par cœur, l’argent, l’argent, l’argent! OK, alors quoi? On fait quoi, on attend que tout se casse la gueule en acceptent toutes les inepties, les injustices et immoralités? ou bien, on change de façon de vivre, de consommer, de naître, de mourir, de se soutenir?
    Ensemble on est plus fort, c’est sûr! L’affaire est délicate, ça aussi c’est sûr! Combien de bébé sont nés auprès de toi? Combien sont mort? Combien de familles as-tu rendu heureuses? As-tu déjà manqué de professionnalisme? Quand je vois le nombre de témoignage de soutient que tu as, je me dis que tu as tellement ta place dans ce métier…C’est ton métier qui n’a pas sa place dans notre société. Il faut que nous soyons certains de faire changer les choses, pour les générations futurs, on ne peut pas abandonner.
    Donc, il faut gagner ce combat et ne pas laisser se raconter n’importe quoi. Tu n’as évidement, rien à te reprocher, il n’y a pas de coupable, c’est ridicule, bref…Pourrais-tu organiser une rencontre ou quelque chose dans le genre? Enfin, Si l’idée est bonne!!! Si elle ne l’est pas, je trouverais autre chose mais je suis sure qu’il faut que tu sois entourée!

  111. Avatar

    Hélène,

    Nous nous connaissons depuis des années mais ne nous voyons que très rarement pour rire le temps d’une rencontre entre amis. Nous avions discuté en septembre dernier du décès de ce bébé qui t’avait mené à faire une pause. De notre côté, nous en étions restés là. Ce n’est que ce week-end que vous avons appris la suite de l’histoire avec cette immonde garde à vue et la plainte déposée par un représentant de l’état… Nous sommes atterrés, bouleversés et désolés de ne pas t’avoir envoyé de message de soutien plus tôt…
    Nous connaissons ton engagement professionnel et cette passion pour ton métier qui est la tienne.
    Nous adorons ton sourire permanent, la gentillesse, la sérénité et l’amour qui se dégagent de ta personne. Comme nous comprenons les personnes qui font appel à toi pour ce grand événement qu’est la naissance d’un enfant.

    Depuis toujours, nous vantons à notre fille les mérites d’une naissance à domicile et non dans ces usines à bébé que sont les hôpitaux et cliniques où les naissances sont programmées (parfois avec trois semaines d’avance sur le terme pour une question de planning !?). Deux femmes parmi nos connaissances ont perdu leur enfant car la naissance n’a pu se faire assez tôt, le médecin reportant l’accouchement au lundi, car il partait en week-end… Le lundi, l’enfant ne bougeait plus… Les médecins n’ont pas été inquiétés…

    Mais toi, tu es toujours disponible, à l’écoute, pleine de douceur… Tu laissais toujours ta vie personnelle de côté dès que ton téléphone sonnait pour un accouchement ou une personne qui demandait à être rassurée sur sa grossesse. Les kilomètres n’existaient pas pour toi, tu étais toujours là.
    Que la profession de sage-femme perde une personne comme toi est tout simplement impensable.

    Nous te soutenons de tout notre cœur ainsi que toutes les sages-femmes qui font que l’on peut encore aujourd’hui accoucher chez soi, dans un cocon douillet, calme et rassurant !
    Nous pensons aussi à ta petite famille qui doit être bien éprouvée par cette histoire…

    Grosses bises, pleines d’amitié et de tendresse

    Stéphanie et François

  112. Avatar

    Hélène,

    Je te soutiens et je t’envoie beaucoup de courage pour faire face à cette épreuve. Je suis avec toi et tu es dans mes prières. La date du 20-02-2020 est très encourageante, elle est entourée d’énergies positives et bienveillantes.
    Tu comptes énormément pour moi, tu m’as permis de mettre au monde mes enfants dans l’amour et la douceur de mon foyer. Je n’aurais jamais pu imaginer accoucher dans les conditions de l’hôpital hors pathologie. Grâce à toi, j’ai vécu des accouchements magnifiques, dans le respect de Mère-nature. Mes enfants ont été respectés dès leur naissance grâce à toutes tes qualités humaines et tes compétentes ô combien importantes.
    Je me suis toujours sentie en sécurité avec toi et je suis heureuse que tu m’aies aidé à réaliser la mission le plus importante de ma vie. Je n’aurais pas pu la faire sans toi, je te remercie de tout mon cœur, tu es une très belle âme, ne l’oublie jamais. Tu fais partie de ma vie pour toujours.

    Je prie de tout mon cœur pour que les mentalités françaises évoluent et que les femmes puissent avoir le choix d’accoucher où elles le souhaitent et en toute sécurité. Il faut que ça bouge et j’aiderai à cela. Mes propres filles n’envisagent pas de mettre leur bébé au monde ailleurs qu’à la maison, elles sont déjà ralliées à notre cause ! (avec une maman pareille, cela ne pouvait pas en être autrement, mdr)

    Je pense à toi Hélène et je t’aime,

    Hélène O.

  113. Avatar

    Chère Hélène,

    Je suis révoltée par cette comparaison improbable :

    – recevoir la vie d’un tout petit dans le bien être de son foyer, dans le respect des convictions de ses parents et de la nature, sans stress, tout en douceur, avec générosité mais avec un grand professionnalisme et s’émerveiller ensuite, et toujours, devant le mystère de la naissance et la joie de la famille.
    – pourrir la vie par ignorance, par sectarisme d’une belle et bonne personne comme toi Hélène et, à travers toi, de toutes celles qui pratiquent l’AAD et qui ont compris que “prendre soin évite souvent d’avoir à en donner”.

    Je suis révoltée parce que je pense aux parents de ce petit bébé, dont la douleur se dissipait lentement, et qui vont être amenés à évoquer ce drame.

    Je suis révoltée parce que je pense à toi, à tes enfants, à ton conjoint. Qui apaisera les lourdes blessures émotionnelles engendrées par ces épreuves ? Heureusement que tu peux compter sur leur soutien indéfectible, aimant et apaisant.

    Tu as aussi le soutien de toute ta famille et de toutes ces personnes connues et anonymes qui te laissent des messages merveilleux qui doivent te réconforter.

    Ne lâche rien, tu es forte. La justice va te donner raison, je n’en doute pas.

    Je t’embrasse fort.

    Annie

  114. Avatar

    Nous pensons énormément à toi et te soutenons de tout notre cœur!

  115. Avatar

    Hélène, je ne sais rien de vous ni de votre profession, j’ai eu mes 4 enfants dans des cliniques (froides, impersonnelles, bruyantes, inhospitalière (!)…) – je ne savais pas que l’on pouvait faire autrement – mais je viens de lire les nombreux témoignages qui vous sont adressés et ils me touchent par leur profondeur et leur authenticité.
    Ces gens parlent si bien de la lumière qui vous habite et que vous distribuez généreusement .
    Ne la laissez pas s’éteindre, suivez votre étoile et, surtout, prenez soin de vous.
    Namasté

  116. Avatar

    Votre témoignage m’a profondément touché et pourtant je n’ai jamais mis au monde un enfant! Si ma vie avait été autre alors je ne sais pas quel aurait été mon choix pour la venue d’un petit être… Ce qui est certains c’est que ce choix existe et ne peux être remis en cause. Bravo pour ce que vous êtes et ce en quoi vous croyez. La vie est belle et vous la donné. J’ai honte de ce que deviens l’aide à l’autre, dés que quelque chose survient on se cache derrière la justice et la répression. Je suis éducatrice spécialisée et cette violence du choix de l’autre que l’on modifie au gré de ce que les hautes sphères décident je la vie chaque jour. Le combat pour le choix doit se poursuivre et je vous transmet toute ma force pour ces épreuves que sont les votre. Bien a vous

  117. Avatar

    Quelle tristesse! On se connaît peu, une brève rencontre en 2010 au décours d’une formation, puis lors de divers congrès, débats, quelques échanges…l’idée d’un compagnonnage. Un regret, celui de ne pas avoir eu l’occasion de donner naissance à mes deux fils chez moi…et avec toi. Parfois le rêve que cela puisse se faire pour un 3éme…
    Je t’envie ton expérience, ton savoir et tes connaissances de la femme et de l’enfant! Les SF AAD ont un don, un 6é sens, que nous SF hospitalières n’écoutons pas comme on le pourrait si nous n’étions pas parasitées par l’hyper activité, l’idée d’un certain rendement ,et des infos(souvent fausses ou biaisées) pour lesquelles « on » essaye de nous conditionner!
    Je crois en toi! et je t’envoie de douces pensées.

  118. Avatar

    Très chère Hélène,
    La lecture de ton histoire, même si nous la connaissions depuis le début, nous a à nouveau bouleversés et révoltés, car la façon dont tu la racontes souligne, sans esprit de revanche, l’absurdité de la situation, la bêtise, l’injustice et la violence auxquelles tu es confrontée, toi qui es tellement bienveillante et qui donne tant d’amour autour de toi…
    Tous ces magnifiques témoignages en sont la preuve et il doivent te réchauffer le coeur, tous disent la chance et la reconnaissance d’avoir rencontré la belle personne que tu es….
    Courage, ne perds pas ta confiance ni tes convictions, ce que tu fais est juste,et puise le réconfort auprès de tous ces gens qui t’aiment… tu peux compter sur notre profonde affection. Tata vonne et tonton Yves

  119. Avatar

    chère Hélène et toutes les sages-femmes, femmes sages qui osent l’accouchement à domicile, qui osent accompagner cette belle nature, telle qu’elle est…à celles qui permettent aux femmes d’oser se re-connecter à leur nature, par un acte magnifique et essentiel, donner la vie…avec tant d’humanité, de chaleur, de bonheur… et de courage. Aujourd’hui plus que jamais.
    Hélène je t’envoie tout mon soutien. Tu es magnifique. Quelle rude épreuve, tu traverses! tu as tant donné…tu recevras le soutien nécessaire. Confiance, prends bien soin de toi. Sat Nam, Anna

  120. Avatar

    Ma chère Hélène,
    « la meilleure sage femme de la terre » comme j’aime te surnommer…
    Tu sais combien j’aime et j’admire qui tu es.
    C’est grâce à la femme que tu es, tes compétences, ta sagesse, ta bienveillance, ta douceur, ton écoute, ta vraie présence, ta confiance, ta compréhension des situations, ta détermination, et j’en oublie tellement !…. Que j’ai réussi à accoucher physiologiquement après une césarienne. Rien d’exceptionnel en soi, mais tellement de mémoires et de blocages à traverser pendant ces 48h.
    Tout le monde m’attendait au bloc, sauf toi, toi qui croyait en moi, toi qui m’a laissée le temps de vivre ce que j’avais à vivre, toi qui a su me secouer quand je me laissais embarquer dans mes conditionnements, toi qui n’a jamais douté que j’y arriverai.
    Tu as transformé ma vie Hélène, je me sens une femme complète et entière grâce à cet accouchement.
    Prends la mesure de ce que tu nous apportes à toutes, vraiment, sans pudeur !!

    Cette dernière expérience vient certainement t’apporter une autre sagesse… Laquelle ? Difficile à voir aujourd’hui…

    Je rejoins un autre témoignage sur ta possibilité d’accompagner encore sous d’autres formes quand le moment sera juste pour toi. Peut-être en discuter avec Isabelle Challut.

    Quand tu veux autour d’un thé ici ou là ma chère Hélène 🙂
    Je t’embrasse fort

  121. Avatar

    Chère Hélène, je ne te connais pas personnellement mais ton histoire m’a été rapporté par une amie qui travaille à tes côtés. Je suis touchée par ton témoignage et par la violence institutionnelle qu’il dégage. Je suis très admirative de votre engagement. En tant que médecin, j’étais au départ surprise et dubitative de vos pratiques mais je vous remercie d’avoir participé à une grosse remise en question de mes représentations du système de soins. Ton témoignage me fait écho au film « elle a les yeux grands ouverts » et j’espère que tu auras un soutien par tes proches, tes patient·e·s aussi massif que ces femmes accusées dans le passé. A lire les commentaires, je vois que tu en as beaucoup de soutien qui mette en lumière ta pratique bienveillante. J’espère que nous n’allons pas rentrer dans une nouvelle ère de « chasses aux sorcières ». Je t’apporte tout mon soutien moral avec l’espoir d’une meilleure collaboration et compréhension des pratiques de chacun·e·s dans le futur

  122. Avatar

    Bonjour Hélène,
    Je découvre votre histoire par le biais des réseaux sociaux, et vous envoie tout mon soutien de coeur dans cette drôle d’épreuve que vous avez a traverser. Je soutiens totalement votre démarche et votre courage d’avoir œuvré pour l’AAD malgré tout ce qui pourrait décourager une telle entreprise. Grâce à des personnes comme vous, il est possible pour ceux qui le souhaitent de donner naissance à un être où leur cœur les appelle, et cela est tellement précieux et a tellement de sens. J’envoie mes prières vers vous, vos proches, cette famille et ce petit être qui semblait avoir choisi pour cette fois une incursion courte sur notre terre. Ainsi que toute ma foi envers le Grand Mystère. Chaleureusement, Alice

  123. Avatar

    Je ne vous connais pas personnellement, mais j’ai la plus grande admiration pour des femmes comme vous. J’admire votre courage face à un système qui ne reconnaît pas que ce que vous faîtes est essentiel. J’admire votre capacité à revenir au sens, à permettre à des familles de vivre l’enfantement comme un un acte heureux de vie, dans le respect des parents, de leur corps et de leur intimité.

  124. Avatar

    Chere Hélène,
    Ici, il n’y a pas un jour où je ne regarde pas mon bébé en pensant que c’est toi, qui m’a appris à le tenir dans les bras, à le changer et a comprendre ses pleurs. Sans toi, sans Cécile, je ne sais pas si j’aurais pu ou voulu accoucher tout court. C’est parce que vous êtes là que j’ai compris que je pouvais le faire. Merci infiniment. Vous êtes dans mon cœur et surtout dans nos vies pour toujours. Nous te serrons dans nos bras, tous les 3. Tout notre Amour et notre soutien.
    AJ, Simon et Jad.

  125. Avatar

    De fil en aiguille je tombe sur votre histoire et cet acharnement me révolte.
    Je ne ferai pas ici le récit de mes accouchements à domicile toujours accompagnés par des sages-femmes merveilleuses et bienveillantes…
    Mais la situation étant ce qu’elle est, impossible de trouver une sage-femme pour mon sixième accouchement et finalement j’ai préféré être seule que mal accompagnée.
    A la fin de ma grossesse et pendant l’accouchement j’ai bien sûr pensé à ce qui pourrait arriver (la société nous inculque tellement de peurs autour de la naissance) mais je ne me suis jamais laissée submerger. Et finalement c’est tout un état d’esprit qui a été modifié en moi, quelque chose comme une acceptation de la mort dans ces événements de la vie.
    J’étais intimement persuadée que ce qui devait arriver arrivera de toutes façons, qu’à l’hôpital des femmes meurent par défaut de surveillance ou par des actes invasifs, que des bébés gardent des séquelles toute leur vie à cause d’une naissance traumatisante… alors j’ai laissé la vie suivre son cours, j’avais conscience que si le deuil nous frappait, notre famille en serait bouleversée… Mais finalement (statistiquement!!) qu’est-ce qui a le plus de chances d’arriver??
    Alors on est plus serein et on se prépare à accueillir ce qui adviendra, la naissance ou la mort.
    Mais tout ça c’est un travail personnel, en profondeur; la société ne nous incite absolument pas à penser ainsi.
    Aujourd’hui, on tue des bébés dans le ventre de leur mère dès qu’on soupçonne un petit défaut mais on s’acharne à vouloir faire vivre des grands prématurés au risque de déficiences bien plus graves…
    Cette façon de penser que l’homme pourrait ou devrait avoir un contrôle sur la vie et la mort, que l’homme est tout-puissant en la matière nous amène à ce genre de procédure insensée.
    C’est la vision de l’être humain qu’il faudrait redéfinir… Je n’ai pas de solution (seulement des yakafocon…)
    Bon courage à vous, je vous souhaite de sortir plus forte de cette épreuve (même si quand on y est, je sais qu’il est difficile d’entrevoir la sortie…)

  126. Avatar

    Chère Hélène
    Nous avons fait connaissance récemment durant le colloque de Bordeaux.
    Je souhaite t’apporter mon soutien dans ces moments difficiles qui nous questionnent tous.
    Les témoignages que je viens de lire sont l’expression de l’amour et de la confiance que tu manifestes à travers ce que tu ES et ce que tu FAIS.Mais aussi à cause de cet événement dramatique,c’est la société qui doit s’interroger sur la liberté de pratiquer un métier reconnu hors des sentiers battus,la liberté des femmes à choisir la manière de donner la vie et de la vivre.
    Alors la solidarité, le soutien et l’amour peuvent s’exprimer avec force.C’est plein d’espoir.Merci.
    Anne-Marie Araneder( femme et médecin)

  127. Avatar

    Hélène,

    Je me rappelle exactement la première fois que je t’ai eu au téléphone. Tu me rappelais alors que je t’avais laissé un message sur ton répondeur, j’étais à vélo sur mon trajet du retour du travail. Je suis repassé par cette rue tous les jours pendant 5 ans, et me remonte régulièrement le sentiment qui m’a envahi à ce moment : un mélange de peur et d’excitation.

    Mais dans quoi je m’embarque ? Pourquoi je ne fais jamais rien comme tout le monde ? Faut-il être aussi radicale ?

    Oui. Il faut l’être. Même si aujourd’hui je ne considère plus que ce soit de la radicalité. Parce que mes deux accouchements font parti des expériences les plus puissantes que j’ai pu avoir. Et que je n’aurais sans doute plus jamais. Je ne le clame pas sur tous les toits, car je sais aussi qu’un accouchement peut être un traumatisme, ma naissance en a été l’exemple. Et pourtant. Grace à toi et tes supers acolytes, je suis devenue une femme puissante.

    Il suffit de lire mon CV, mais deux grosses promotions sont arrivées peu de temps après mes retours de congés maternité. Et au fond de moi, je sais que ces naissances m’ont donné une nouvelle force. Pour Louanne, je n’ai pas pu en profiter comme je l’aurais pu : l’appréhension de la premier fois, le désir de vouloir tout contrôler m’ont été deux freins qui m’ont empêché d’avoir un accouchement serein. Mais une fois terminée, j’avais ce sentiment de croire que je pouvais tout. J’avais mis au monde un enfant. Par mes propres moyens. Et je pourrais recommencer. L’exercice est tellement intense que tout à côté semble de la rigolade. Être parent, ça a été tellement simple et naturel pour nous ensuite. J’avais pu accoucher seule (enfin avec mes supers sages femmes en coach), je pouvais donc être parent sans rougir.

    Quelques jours plus tard, je me suis dit « bon, maintenant je sais que je sais faire, mais pour le prochain, il ne faut pas déconner ça sera péridural, ça fait vraiment trop mal ». Qu’est ce qui m’a fait changer d’avis ? Je ne sais pas. L’envie de revivre cette aventure avec vous. L’envie d’accueillir mon enfant à la maison. L’envie de pousser l’expérience jusqu’au bout. J’ai lu, assisté à des formations, avec l’oeil et le souvenir de celle qui sait. Le sentiment qu’avec ces nouvelles clés, mieux assimilées, je pourrais vivre cette expérience encore plus intensément.

    Ce n’est pas peu dire. La naissance de Swann m’a fait vivre des choses que je n’aurais jamais pu même imaginer. Je ne vais pas dire que c’est merveilleux et que je referais ça tous les jours. Non, c’est douloureux, fatiguant, un peu stressant. Tu arrives en début de nuit. Tu as ton regard rassurant et ces quelques phrases qui me font comprendre que tout va bien se passer. De fait, tu te mets à l’écart pour nous laisser vivre l’expérience avec Mathieu, Louanne dormant dans la chambre à côté. Puis arrive un moment de doute, Mathieu vient te réveiller, encore une fois, tu nous rassures en quelques mots et gestes, et reste avec nous pour la naissance. Aujourd’hui, je ressens encore la force de ces derniers contractions, le corps a oublié la douleur mais se souvient de la puissance que cela dégage. Vous m’accompagnez dans les contractions, je me sens complètement libérée, je ne contrôle plus rien. Un râle incontrôlée sort de ma gorge, je m’en étonne moi-même, moi qui contrôle tout dans ma vie de femme. Je retrouve l’animal en moi. Je vis la force et la puissance. Le lâcher-prise total. Et lorsque la dernière contraction expulse Swann, je sens un shoot de je ne sais quelle drogue m’envahir le corps. A cet instant précis, je sais que je suis devenue la femme la plus puissante du monde. Sûr qu’à l’hôpital je n’aurais pas eu le droit à drogue aussi sympa.

    Puis l’accueil dans notre maison. Les températures avoisinent le zero dehors. Moi je profite de mon canapé douillet, ma fille qui me fait un dessin et de mon super mari qui nous prépare des madeleines. On est calme, serein, pas à une seconde d’imaginer qu’un petit être vient de rentrer dans notre famille quelques heures auparavant. Et toi, tu arrives, toujours énergique et en forme. Toujours souriante et confiante. Tu nous dis « un peu fatiguée », tu étais à la piscine avec tes fils. Mathieu me dite que tu es vraiment un super-héros, et il a raison. Nous on a vécu cette expérience hors norme, toi tu la vis (presque) tous les jours. Cette force, elle transcende de toi, c’est grâce à elle qu’on a pu y arriver. La puissance que tu dégages c’est celle que j’ai pu prendre pour devenir à mon tour une femme puissante. Je te dois mon accouchement, mais je te dois tellement plus.

    Je ne sais pas si j’ai suffisamment milité. Sans doute non. J’ai beaucoup parlé de mon expérience, autour de moi, mais pas assez. Cette expérience, il faut la vivre, c’est une évidence. Des femmes comme toi, il faut en avoir, c’est aussi une évidence. J’enrage de l’absurdité de ta situation actuelle. J’enrage de mon impuissance à pouvoir faire autre chose que ces mots et une maigre aide financière. Alors que je suis une femme puissante.

    Je ne te remercierai jamais assez. Et je t’envoie tout le courage dont tu vas avoir besoin pour surmonter ces prochaines épreuves. J’aimerai que tu puisses puiser dans notre puissance, à nous toute que tu as fait accoucher, comme nous avons pu puiser dans la tienne.

    Je pense bien à toi.

    Aurélie

  128. Avatar

    bon courage, heureusement que des gens comme vous existe encore!

  129. Avatar

    Bonjour Belle Hélène,
    Je suis très émue de votre témoignage mais si des personnes comme vous baissent les bras…. toute la médecine naturelle est morte et ils auront gagné !!!
    Avec toute mon affection pour que votre courage ne s’éteigne pas…. pour que cette lumière continue de briller pour l’éternité, comme la nature sait si bien le faire, depuis la nuit des temps : la naissance d’un enfant à la maison.

  130. Avatar

    Je n’ai pas eu la chance de faire naître mes enfants autrement que « normalement » (sic!).
    Que les fées qui vous accompagnent soient avec vous.

  131. Avatar

    Ma chère Hélène,

    Un petit mot de soutien pour une grande Dame, une Femme rayonnante, et une Sage-femme merveilleuse.
    Merci pour ta générosité, celle avec laquelle tu offres aux familles de donner naissance librement en conscience et en confiance, celle avec laquelle tu transmets avec amour ton métier de sage-femme.
    La vie m’a offert de te rencontrer durant mes études, et je me sens fortement liée à toi… Merci à la femme et sage-femme inspirante que tu es pour beaucoup d’autres.

    Nous sommes très fort avec toi et ta famille
    Camille, Enzo, Anna et Olivia

  132. Avatar

    Bon courage,
    la bêtise humaine est infinie disait Einstein et malheureusement dans la société actuelle on soutient les parents qui boivent et fument et se nourrissent mal, ou se comportent mal pendant la grossesse, et on lapide sans se poser de question tout soignant lié à un problème médical, qu’il en soit responsable ou non…
    recevez tout mon soutien (moi je suis exilée en Espagne suite à un problème avec le Conseil de l’Ordre qui m’a condamnée sur des éléments FAUX!!!!)

  133. Avatar

    Tout mon soutien et mes pensées positives a vous pour traverser cette épreuve…❤

  134. Avatar

    Difficile de synthétiser dans un témoignage tous les sentiments que provoque cette situation…. de la colère envers ce système judiciaire injuste dans cette affaire, liberticide; de la tristesse face à ce qu’Hélène et sa famille subissent, de l’admiration pour son engagement auprès des femmes et des couples et ce que cela implique en terme de temps et de sacrifices personnels, son militantisme parce que pour faire ce métier et accompagner des couples accouchant à domicile il n’y a aujourd’hui pas le choix que d’être engagé et militant, et beaucoup d’amour envers Hélène… et difficile lorsqu’on a rencontré Hélène de ne pas apporter de témoignage personnel et intime… ceux qui l’ont rencontré savent qu’elle fait partie de ces rares personnes que vous savez qu’une fois entrées dans votre vie elles y resteront à tout jamais par ce qu’elle dégage, ce qu’elle apporte, sa bienveillance et l’amour qu’elle communique aux gens qu’elle côtoie y compris ses patients, son investissement humain, personnel, émotionnel. En sa présence doutes et craintes se dissipent; on se sent bien, apaisé…

    J’ai eu la chance d’accoucher à la maison accompagnée d’Hélène il y a un peu plus de deux ans de mon premier enfant, un moment magique ( et ceci même si ma fille a due être transférée à l’hôpital quelques heures après sa naissance), un accompagnement parfait, Hélène sait et sent ce dont on a besoin et le type d’accompagnement qu’elle fournit à chaque couple est personnel ( de nombreux couples dans mon entourage ont été accompagné par Hélène et aucun de ses accompagnement n’a été le même parce qu’adapté).
    Qu’on l’accuse de manque de professionnalisme me révolte… ma fille 6h après sa naissance manifestait quelques signes, mais pas francs, de détresse respiratoire; Hélène n’a pas hésité une seconde à la faire transférer au CHU en s’excusant même de tout ce que ça impliquait mais elle préférait ne prendre aucun risque ce a quoi nous avions répondu mon compagnon et moi que nous lui faisions totalement confiance et que si elle estimait ce transfert nécessaire il fallait le faire. la suite lui a donné raison!!! ma fille avait une infection! Hélène m’a ensuite accompagné à l’hôpital et est restée plus de la moitié de la journée à mes cotés pour me soutenir; mon compagnon ne pouvant venir immédiatement.. Hélène a même pris la liberté de contacter une connaissance commune pour savoir comment m’aider au mieux à gérer cette épreuve (ma fille était sous respirateur branchée a tout un tas de tuyaux et j’avais interdiction de la prendre dans les bras) et comment m’accompagner au mieux… voilà le genre d’investissement dont Hélène fait preuve!!!!
    enceinte de mon deuxième enfant naturellement je rêvais d’accoucher à la maison avec Hélène encore une fois … ce qui n’a pas été possible à cause de ces poursuites judiciaires mais malgré cela Hélène a quand même réussi à être présente, à sa façon …. elle m’a appelé la vieille de mon accouchement ; j’avais un petit moral et elle a su trouver les mots justes comme toujours pour me rebooster, me redonner courage et énergie !!!! mon fils est né le lendemain!!!!
    Ces quelques lignes pour dire qu’Hélène est une belle, très belle personne, et que nous faisons partis de ces couples chanceux lorsque nous avons pu accouché à la maison avec et grâce à elle et que c’est une grande perte pour tous les couples désireux d’accoucher à la maison qu’elle n’exerce plus ….

    Hélène, je suis bien désolée que ce soit à toi de mener ce combat pour nous tous et nous toutes, pour cette formidable liberté que nous avons de pouvoir accoucher à domicile, bien désolée de ne pouvoir faire plus que de laisser un témoignage et un peu d’argent; j’espère du fond du coeur que la suite te donnera raison
    On pense très très fort à toi à Nario, nous somme évidemment là si tu as besoin de quoi que ce soit…. plein de courage, continue de te battre, on espère que tu vas bien et on t’aime très fort belle Hélène

  135. Avatar

    Merci Hélène de m’avoir accompagnée il y a bientôt 3 ans dans ce moment exceptionnel.
    Puisses-tu trouver la paix intérieure dans cette période difficile.
    Je t’envoie mes pensées les plus lumineuses et une étreinte chaleureuse.

  136. Avatar

    Bravo pour votre témoignage et demande de soutien. Comme on dit « l’union fait la force », alors espérons que cette force douce l’emportera sur la violence d’une justice parfois si dure.

  137. Avatar

    Bonjour Hélène, on ne se connait pas, mais je suis une « vieille » militante de l’accouchement physiologique, au sein de l’association « Naitre Librement », puis « le Cordon », toutes 2 basées en Aveyron. Aussi je me permets de te tutoyer. J’ai toujours défendu la liberté de choix d’accoucher de manière non médicalisée, une naissance « à la carte », accompagnée par une de ces merveilleuses praticiennes que vous êtes, que tu es, dans cette grande famille des sage-femmes libérales, admirables de présence, de compétences ! J’ai eu la chance de pouvoir accoucher 3 fois à la maison, ce sont de magnifiques souvenirs, et ma fille ainée est devenue sage-femme, et elle a eu aussi ses 3 enfants à la maison, et elle a participé à la création de Doumaïa, c’est Julie, je crois que tu la connais un peu… Je suis de tout coeur avec toi dans cette traversée, je trouve terriblement injuste d’être traduite en justice, alors que ta vocation est de donner la vie de la manière la plus respectueuse qui soit ! Ils n’ont aucune reconnaissance de ton art, plutôt sanctionner une pratique alternative, qui fait tâche, en dehors du sacro saint monde médical. Si ce bébé était mort à la maternité, celui ou celle qui a mené l’accouchement serait il attaqué en justice ? Le contraste entre la douceur d’un accompagnement et d’une naissance au sein d’un foyer, et la violence des suites que l’on t’a imposées est criant. Honte à notre société ! J’espère que tu trouveras l’apaisement, que tu trouveras ton chemin professionnel une fois digéré ce gâchis, que tu pourras déployer ton talent de nouveau, peut être dans une nouvelle forme ?…
    Tous les témoignages que j’ai lu sont très beaux et pleins de reconnaissance, qu’ils te nourrissent au plus profond ! Belle énergie et confiance en toi ! Marie

  138. Avatar

    Hélène,
    Je découvre maintenant tous ces magnifiques témoignages qui viennent te soutenir et honorer la grande femme que tu es, toi qui traverse une épreuve difficile et injuste, une épreuve qui vient porter atteinte à ton intégrité de femme sage femme.
    Je suis très émue en lisant ton témoignage et tous ces mots soutenants, encourageants, pour te porter dans cette période bouleversante, et peut-être t’accompagner vers une nouvelle façon de te positionner dans qui tu es, les valeurs que tu défends, et ton immense potentiel à accompagner l’autre, à lui permettre de voir son propre potentiel, à lui redonner subtilement, comme tu sais si bien le faire, son pouvoir…
    Je te le souhaite de tout mon coeur Hélène! Et je souhaite que cette expérience fondatrice te renforce dans tes valeurs, tes convictions, dans qui tu es et ce que tu as à apporter dans ce monde… et que tu as tellement fait déjà!!!
    Je ne peux que te soutenir, toi qui, par la simplicité et la justesse de ton accompagnement, a su me renvoyer comme une évidence que j’étais entièrement capable de vivre un 2d accouchement de façon physio-logique, malgré un 1er accouchement trop médicalisé, par césarienne, et avec toutes les violences médicales que cela peut comporter…
    Ton accompagnement m’a vraiment permis de retrouver une confiance, de me connecter au pas à pas avec ma puissance de femme qui peut donner la vie, loin des discours anxiogènes des cliniques lors des visites conseillées, notamment dans le cas d’un « utérus cicatriciel » comme c’était mon cas.
    Au fil des mois je me suis préparée, je me suis renforcée, avec ton appui bienveillant et confiant… Ce fut vraiment bon pour moi!
    Ce 2e accouchement s’est fait dans une clinique et c’était choisi et rassurant pour tout le monde, mais ce fut complètement physiologique, sans interventions médicalisées, mis à part beaucoup de maladresse de la part de l’équipe de service. Mais j’ai gardé mon pouvoir jusqu’au bout, je n’ai rien laissé passer, je me suis écoutée, j’ai écouté les mots que tu me faisais passer subtilement, j’ai choisi ma posture… et j’ai contacté une puissance énorme dans cette clinique, une expérience forte qui m’a permis de réparer ma 1ère expérience d’accouchement dans un contexte médical que j’avais très mal vécue. Tu m’as accompagnée jusqu’au bout prenant le risque de changer de posture et de me guider pour expulser mon placenta, alors que la sage femme de service avait finalement demandé l’intervention de l’anesthésiste. Comment pouvait-elle prendre cette décision alors que tout s’était vraiment bien passé ? Je réalise à quel point en mettant des protocoles partout on s’éloigne du vivant et cette jeune personne n’était pas à l’écoute de ce qui se vivait, par manque de confiance sans doute.
    Jusqu’au bout ton accompagnement subtil m’a portée pour rester maître de moi en toutes circonstances, et je prends la mesure des risques que tu as pris dans cette clinique, Hélène, pour m’accompagner au mieux. Je te suis infiniment reconnaissante pour tout ça.
    Non seulement cette expérience m’a permis de me connecter à ma puissance de femme, mais elle m’a permis aussi de me sentir vraiment maman, de sentir que j’étais capable de mettre mon bébé au monde… Et ça c’est une expérience fondamentale qui m’a apportée beaucoup d’apaisement par la suite, de résilience… C’est un cadeau inestimable qui change le cours d’une vie!!!
    Hélène, je vois ta valeur et je te soutiens de tout mon coeur.
    Et je souhaite que cette expérience, aussi douloureuse soit-elle, vienne te renforcer, te redimensionner dans la grande femme que tu es, le rayonnement que tu portes en toi, quelle que soit la forme que ça prendra.
    Je m’incline devant ton expérience de vie.
    Sarah
    PS: bienvenue à la maison!

  139. Avatar

    Bonjour Hélène , nous nous connaissons pas mais nous avons eu la chance d’avoir une petite fille qui est née à la maison en novembre 2018 , une expérience magnifique mais malheureusement si nous avons un deuxième enfant il est difficile de trouver des sages femmes …. Pour nous la maternité n’est pas une option donc si il y a une deuxième grossesse sa sera quand même à la maison mais peut être s’en sage femme …. C’est triste , nous sommes très touchés par votre situation par cette acharnement de l’état , c’est inadmissible ! Nous sommes de tout cœur avec vous ! Courage battez vous !!!!!

  140. Avatar

    « Vas-y ma belle! Fais confiance à tes forces de femmes! » à moi de te le dire maintenant 😉

  141. Avatar

    Tout simplement, merci Hélène d’exister, d’être là, et de représenter ces valeurs qui nous sont chères. Tu es trop rare. Mais est-il éthique de te cloner, pour avoir plus d’Hélènes dans le monde ?
    Nous sommes de tout cœur avec toi dans cette épreuve. Nous sommes révoltés que tu aies à la traverser.
    Plein de bises.

  142. Avatar

    Salut Hélène,
    Jamais je n’aurais pu réaliser ces mises aux monde sans ton accompagnement. Fred n’y croyait pas mais après le passage à l’hopital pour notre premier bébé, il a vite validé cette aventure humaine pour les suivants. Quel bonheur, quelle tranquillité et surtout tant de douceur. Tes paroles, ta confiance, ta présence tout au long de ces maternités sont des émotions qui me touchent encore quand je partage ce vécu. Je t’envoie toutes mes pensées les plus lumineuses et les plus fortes pour donner du sens à ton métier dont on ne peu se passer.
    Bien à toi

  143. Avatar

    Un grand merci a Hélène qui nous a accompagné lors de la naissance de notre petit Yael il y a 20 mois maintenant.

    Laurent

  144. Avatar

    Que rajouter de plus… Nous n’avons pas de mots pour nommer l’innomable…
    Un grand frisson parcours notre âme et nous laisse muets face à cette soit disant justice tellement injuste…
    Notre société est coupable de chercher un coupable quand il y a une incompréhension.
    Mille bisous à toi et ta famille Hélène, mille pensées positives pour t’accompagner au quotidien, comme tu nous a accompagné dans ce bonheur de nous être réalisés en tant que parents lors de la naissance de nos 2 fils Adam et Lucas, dans notre maison, chez nous, chez toi…
    Paix et Amour pour cette nouvelle année 2020
    Chloé et Sébastien

  145. Avatar

    Bonjour Hélène
    J’ai mal au cœur et je ressens des nausées au souvenir de ce que tu racontes. Cette éprouvé d’être traitée comme une criminelle quand on a fait le maximum et si souvent œuvré pour sauver des situations et éviter le pire. Je voudrais vraiment t’aider discuter avec toi peut-être et offrir mon humble soutien à ta défense. Dix ans de procédure, trois faux témoignages de médecins, une justice à deux vitesse, qui adore les  » grands docteurs » locaux et méprise les « que sage femme »…Tout cela est triste et souvent méprisable, et cette terrible souffrance traversée toute ces années, bien difficile à partager sans faire flipper les collègues. Chaque procédure est unique mais avec quelques infos supplémentaires peut-être que je peux te donner des pistes pour la défense à l’avocat. Là c’est vraiment le pot de terre contre le pot de fer …mais la roue tourne , il faut que tu t’appuies sur le travail de Marie Hélène Lahaye qui a beaucoup fait pour redorer le blason de l’AAD (juriste en Belgique. Je vais partager ta page avec elle. Ne baisse pas les bras , appuies toi sur toutes les belles images de ces naissances heureuses …non les sages femmes ne sont pas des « Dieux » comme les « grands docteurs » veulent se faire passer, et elles ne peuvent pas tout. la douleur pour ces parents, la violence de ce drame nécessite éclaircissement, mais le traitement que la justice t’a infligé est insupportable. Je te serre chaleureusement dans mes bras , n’hésites pas à me contacter. Je t’embrasse

  146. Avatar

    Bonjour Hélène je viens seulement de prendre connaissance de tes mésaventure et j’en suis attristée. Je trouve ca révoltant que tu es à subir toutes ses épreuves toi qui a le bien être de tes patientes et leur sécurité à coeur. Grâce à toi et Julia j’ai pu vivre une merveilleuse grossesse et accouchement à la maison. J’espère que la suite des ;evenements te sera plus favorable et que la France va enfin se décider à défendre l’AAD. Je t’envoie plein de courage et te remercie encore pour le bel accouchement que j’ai pu vivre grâce à toi. Mes amitiés. Julia

  147. Avatar

    coucou Hélène
    J’ai appris récemment tes gros ennuis professionnels, alors je tiens à t’envoyer de gros bisous, tout mon soutien pour le beau travail que tu as fais, avec nous et toutes les autres familles ! Que d’injustice en ce bas monde… Et comme c’est dur de naviguer à contre-courant !
    Que l’énergie des enfants que tu as accompagné à naitre te porte à présent !
    amitiés
    Leila

  148. Avatar

    Ma belle Hélène, ma belle amie, ma chère sage-femme,
    Moi, infirmière, j’ai toujours su que je n’accoucherai pas à l’hôpital (dans la mesure du raisonnable), et grâce à toi, à Béatrice et à Cécile (encore MERCI à toutes les trois), mes deux garçons de 7 et demi et de 18 mois, ont eu la plus belle mise au monde possible; à la maison, dans notre cocon, bien entourés, avec une maman si rassurée et si bien accompagnée !
    Mais quel courage et quelle force de bien vouloir encore accepter de vous mettre en danger pour nous offrir ce qu’il y a de meilleur pour nous et nos bébés (mais qui reste malheureusement une chance ici en France) !
    Vous nous permettez de vivre des accouchements et des naissances les plus douces et les plus naturelles possibles !
    Vous faites du bien à nos vies de femmes et à nos vies de mères !
    Vous offrez à nos enfants la plus belle arrivée au monde possible, de bonnes fées marraines penchées sur leurs berceaux dés la première seconde !
    Et avec tant d’Amour, de douceur et de bienveillance, vous faites forcément du bien à l’humanité !
    J’admire ta force, ton énergie, ton Amour, ta douceur, ta volonté, ta confiance, ton savoir-faire, ton savoir-être…
    Cette conviction évidemment si bien-fondée qui te porte !
    Toute cette lutte que tu endures face à ces ignorant(e)s et ces connards depuis si longtemps !
    Et tout ça, tu le fais pour nous !
    C’est ça une vraie héroïne en fait !
    C’est prendre des risques, renoncer à un certain confort personnel, aller CONTRE la loi mais POUR l’Amour, faire ton geste de colibri pour participer à un monde meilleur et pour respecter les droits des femmes si peu entendus !
    Et ça ma chérie, rien ni personne ne pourra te l’enlever !
    Tu en as déjà tellement fait !
    C’est grâce à des merveilleuses femmes comme toi que le monde bouge et que l’Amour avance (et que la connerie recule) !
    Il n’y a pas de mots assez forts pour te remercier de ce que tu as fait pour nous et nos enfants !
    Il n’y a pas de mots assez forts pour définir l’injustice et l’inhumanité que tu subis ces derniers temps !
    On aimerait faire tellement plus pour toi que quelques mots et quelques euros !
    Je t’envoie toute ma lumière et mon Amour !
    Je t’aime fort ! Paola

  149. Avatar

    ma chère Hélène. je vient d’apprendre cette horrible histoire ! je n’ai pas des mots pour décrire ce que je ressens . un être si bienveillant, juste et honnête comme toi na pasle droit de vivre de telles horreurs.
    jai accouché avec toi mon dernier bébé et ce fut mon plus beau cadeau que tu nous a offerts a toi et a lui. une naissance digne de son nom. avec le plus grand soin, professionnalisme et surtout avec bcp d’empathie. que justice soit faite nous allons te soutenir jusqu’au bout. courage , une très dure épreuve dans ta vie et je suis certaine que tu sortira digne de ce que tu est ! nous sommes la pour tous, gabriela et Anh-Vu

  150. Avatar

    Bonjour Hélène, je suis tellement attristée de cette épreuve. Tu ne mérites pas ça. Notre monde gagnerait à avoir plus de personnes comme toi ! Tu as tout notre soutien. Tu m’as permis d’avoir mes deux enfants à domicile et tu nous as si bien accompagnés. Je n’oublierai jamais ces deux naissances à tes côtés (et tous les à côté : haptonomie, yoga…) . Je ne souhaitais qu’une sage-femme et c’était toi ! Tu as marqué ma vie de femme. Tu es professionnelle et tellement humaine !
    Nous pensons bien à toi et t’envoyons toutes nos ondes positives.
    Bien à toi, L,M,Chloé et Paul.

  151. Avatar

    Hélène,
    Un grand merci car sans toi je (nous) n’aurai pas vécu cette Magie à la maison avec la naissance de mon (notre) fils.
    Merci, car tu as su nous conseiller pour les problèmes de santé qu’il a eu après sa naissance.
    Merci, car tu as toujours été là malgré son hospitalisation.
    Merci, car tu nous a soutenu lorsque l’on a appris sa maladie.
    Merci, car tu était encore là lorsqu’il s’est fait opéré
    Merci pour cette présence, ce soutien…
    Merci, car sans toi, Paco ne serait pas ce qu’il est….
    Je n’ai qu’un seul regret, ne pas avoir eu un autre enfant pour vivre à nouveau cette magie en ta compagnie !
    MERCI
    Anne, Noé, Elaïa et Paco

  152. Avatar

    Chère Hélène, Merci pour tout ce que tu m’as apporté avant, pendant et après l’accouchement de mon deuxième enfant. Je t’en serai toujours reconnaissante. Tu as tout mon soutien. Si tu as besoin, je suis là. Tu peux m’appeler. Avec toute mon affection, Marie-Hélène.

  153. Avatar

    Bonjour Hélène,

    J’ai eu la chance d’assister à la projection au cinéma Utopia hier soir.
    Merci pour cette belle soirée et la qualité du débat. Je me sens revigorée pour poursuivre la lutte qu’est celle des femmes pour incarner profondément leur corps, leur grossesse et leur accouchement. Je te souhaite sincèrement de pouvoir continuer d’exercer ta profession que tu aimes tant avec le plus de sérénité possible.

    Avec toute mon amitié

    Juliette

  154. Avatar

    Hélène,
    tu as été présente dans nos vies pendants ces moments exceptionnels de la grossesse et de la naissance, mais tu es toujours avec nous car je ressens quotidiennement sur les visages joyeux et confiants de nos deux enfants la magie intime et vitale de leurs accouchements que tu nous a permis de vivre. Merci!
    Toutes mes amies que tu as aussi accompagnées sont unanimes, tu as réussi à combiner le professionnalisme avec ce pouvoir humain que tu as pour accompagner la naissance, avec toi le métier de sage-femme prend tout son sens.
    L’histoire que tu vis, avec ces parents, nous a beaucoup émus (et indignés). On pense souvent à toi et tu peux compter sur notre éternel soutien. Je sais aussi que ce pouvoir que tu as s’exprimera toujours, dans tout ce que tu fais. Pour moi tu es une héroïne de notre temps, et à côté de toi Indiana Jones est un trouillard!
    On t’envoie toute notre énergie (à nous 4 on en a beaucoup ;-)) et tout notre amour,
    Julie, Olivier, Alec et Justine

  155. Avatar

    A toute personne qui serait menée à douter du professionalisme et de la compétence de notre très chère Hélène, je vous fais en quelques lignes le résumer de mon histoire d’accouchement avec elle.
    Je rentre d’Australie, où j’ai suivi une formation de doula, je cherche une sage-femme qui saurait respecter mes choix et mon souhait d’accoucher à domicile, je trouve Hélène!
    Rencontre a priori liée au hasard des recherches Google : » Sage femme domicile Toulouse », puis dès le 1 er rendez-vous le courant passe, elle a exactement l’approche à l’accouchement que je souhaite ( respect des positions, lumière tamisée, chant, douceur, bain, pas de précipitation ni de p…d’injection d’occitocine synthétique pour la délivrance du placenta…) tout me va . Rendez-vous, après rendez-vous le lien se tisse, de plus en plus fort…et puis un jour…je perds les eaux! Je me réjouis, mon bébé arrive! Oui, sauf QUE. Je ne suis enceinte que de 36 semaines, mon bébé, administrativement est considéré comme prématuré! Hélène me dit combien elle sait que c’est important pour moi d’accoucher à la maison, elle me dit combien je vais pouvoir faire le plus gros du  » travail » à la maison, mais elle me prévient, et me dit :  » Cécile, ton bébé nait en avance. Ce n’est pas dans mes cordes de l’accueillir. S’il y a le moindre soucis pour ses poumons par prématurité, je ne peux et ne veux pas prendre la responsabilité que tu accouches comme prévu à domilcile. »
    Le papa de ma fille et moi-même gérons en équipe mes vagues, fatigue, vomissement, trèves…Hélène arrive à la maison vers minuit, prend le relais avec une premiere phrase d’une telle douceur que mes larmes coulent, j’ai l’impression d’avoir ma maman auprès de moi ( quel cadeau mon Hélène), puis vient le moment où je lui dis  » je veux faire caca » , toute femme ayant accouché, sait. C’est LE signal que bébé arrive!! Alors…alors que tout se passait à merveille, Hélène me rappelle notre deal :  » Cécile…j’appelle l’hopital et je t’y emmene » !! Tout mon corps crie ma colère, ma déception, mais la raison d’Hélène me rappelle à la mienne : cet accouchement à domicile est MON choix, mais Hélène et moi formons une équipe.
    Hélène NE MET PAS EN DANGER LES FEMMES ACCOUCHANTES NI LEUR BEBE.
    C’est une femme responsable, intègre, généreuse de son temps, de son amour et humour et PERSONNE ne saurait penser d’elle autrement!!
    Merci Hélène , reste qui tu es.

  156. Avatar

    Bonjour,

    Avec Clément, nous sommes du genre à réfléchir BEAUCOUP aux choix que nous faisons dans la vie.
    Lorsque nous avons appris que j’étais enceinte, nous n’avons pas fait le choix de l’AAD avec Hélène et Julia à la « légère ».
    Nous avons pris le temps d’étudier ce qu’il existait comme différentes possibilités d’accompagnement : hôpital, maternité, sage-femme en plateau technique, sage-femme AAD, …
    La rencontre avec Hélène fut de suite déterminante pour tous les deux. Nous avons perçu des compétences professionnelles tellement plus hautes que toutes nos autres rencontres.
    Nous ne nous sommes pas trompés !
    L’accompagnement depuis mon 2e mois de grossesse jusqu’au suivi post natal a été d’un professionnalisme presque incroyable de nos jours tant il y avait tout : connaissance du corps humain (de la maman et du bébé), sérieux, joie, suivi ultra humanisé qui est primordial, transmission de confiance, présence, importance des détails, demande de choisir un hôpital et créer un dossier au cas où il y aurait besoin d’un transfert (rdv avec sage-femme et anesthésiste de l’hôpital de Purpan), etc, etc, …
    La naissance à la maison de notre fils en Septembre 2016, a été parfaite, merveilleuse, face aux Pyrénées !
    Et cela malgré 3 deuils familiaux pendant la grossesse, notamment la maman de Clément, qui est morte 3 mois avant l’accouchement. Une maman, et aussi une Médecin, qui, la dernière fois que je l’ai vu vivante, alors qu’elle se savait mourante, s’évertuait à exprimer à ses proches ainsi qu’aux soignants son immense regret que la naissance physiologique ne fasse plus partie de la formation des sages-femmes.
    Dans mon entourage amical, je suis la seule à avoir fait le choix de l’AAD avec Hélène et Julia, et la seule à avoir eu un accouchement parfait, joyeux sans aucun, mais vraiment aucun regret, que du bonheur. De mes amies, il ne m’a été relaté que des souffrances hospitalières, parfois traumatisantes.
    Voilà le message que nous avions envoyé à Hélène, 10 jours après la naissance de notre fils :
    « Bonjour Hélène,
    Un petit message pour tout plein de gros merci :
    Merci de la confiance que tu nous as inspiré, dès notre première rencontre, en toi, en nous, en la vie, …
    Merci pour être comme tu es, …
    Merci pour ta manière d’exercer ce métier, …
    Merci pour ce suivi de luxe, …
    Merci pour tous les autres bébés que tu as et vas accompagner, …

    C’était super génial trop top cool.
    Alice & Clément & Ekhi »
    (Envoyé le 09/10/2016)
    A nouveau aujourd’hui, Hélène et Julia, je vous dis MERCI ! Pour cette force en moi que j’ai à présent grâce à mon accouchement AAD et qui m’accompagne. Pour Ekhi. Pour Clément.

    A vous, substituts du procureur, juges, avocats, « experts », … Ne vous entachez pas de la condescendance en prenant la parole à la place de ce couple qui vient de perdre son enfant et qui malgré leur inimaginable souffrance font le choix si éloquent de ne pas formuler même l’ombre d’une remontrance envers Hélène.
    Prenez le temps de connaitre, de comprendre, … si des parents font le choix de l’AAD, ce n’est pas par inconscience mais par conscience.
    Parmi ces couples, venant de tout horizon, de nombreux ont fait des études supérieures, parmi leur rang on trouve d’ailleurs aussi de nombreux couples passés d’abord par des accouchements en hôpital, … des boulangers, des avocats, des facteurs, des ingénieurs, des psychologues, …
    Ces couples ne sont pas des « farfelus » inconscients, mais des personnes réfléchis et responsables s’interrogeant sur les différents choix mis à leur disposition.
    Clément et moi, nous sommes Architectes, tous deux enfants de Médecins, et avons pris cette décision.
    Cette décision d’accouchement AAD avec Hélène, nous la considérions et la considérons toujours comme la plus SECURISEE, SAGE, et CHANCEUSE, …

    A Hélène et à ce couple endeuillé, je pense à vos souffrances, puissent-elles se dissiper maintenant.

    Alice

  157. Avatar

    Hélène, nous nous joignons à tous ces témoignages et particulièrement à ceux d’Alice qui dit très justement et sans exagération aucune, toute la compétence et l’humanité que tu mets dans ton beau métier ! Pour avoir bénéficié de ton suivi et de ton assistance lors de notre AAD, nous savons de quoi nous parlons et nous sommes outrés du procès qui t’est fait par une certaine société hypocrite plus préoccupée par ses intérêts financiers que le bien-être des bébés et des parents.
    Nous avons connu nous aussi le décès d’un nourisson et avons pu goûter en direct la valeur de cette sollicitude affichée par les corps officiels : suspicion, inhumanité, froideur cynique et administrative, voilà ce que le corps médical et les « autorités » nous ont manifesté lors de cette épreuve, au lieu du soutien, ou au minimum du respect attendus.
    Nous apprenons un peu tard l’ampleur que cette affaire a prise pour toi et sommes désolés de ne pas t’avoir soutenue plus diligemment jusqu’à aujourdhui, mais sache que nous sommes prêts à suivre cette affaire et à nous rendre disponibles pour t’aider concrètement tant pour la bonne cause générale qu’à titre personnel. Nous t’embrassons très chaleureusement. .
    Christian et Marie-Laure

  158. Avatar

    J’ai été élevée dans une éducation scientifique, normale, dans la société. Mais quand même toujours mes parents m’invitant à interroger toute « vérité ».
    Je grandis donc avec des principes qui ont une énorme reconnaissance pour la Science, et pas trop pour la médecine j’avoue, que mes parents clament ne pas être scientifique. Je les entends toujours insupporter des comportements pompeux de praticiens qui se font appeler « docteur ». Rétorquant que eux aussi avec leurs thèses en Chimie moléculaire pour l’un et Architecture pour l’autre, pourraient se faire appeler « docteur ». Donc voilà, j’ai très peu fréquenté des cabinets médicaux de toute mon enfance, l’idée étant que notre organisme était une machine incroyablement bien conçue et fabriquée depuis des millénaires par le plus prestigieux des laboratoires pharmaceutiques, la Nature. Ils rejetaient par la même toutes lesdites « alternatives », c’était vraiment étrange leur positionnement en fait !
    Bref.
    Je suis enceinte. Je vais consulter mon médecin traitant pour suivre ma grossesse. Nickel. Le minimum en terme de suivi, et ça me va très bien.
    Et je croise un ami qui me parle d’accouchement à la maison.
    Mais ça existe ???????
    Pooooh là là, je savais pas !
    J’accroche direct avec l’idée 🙂
    Il me parle d’une Hélène Pariente.
    Que je rencontre.
    Hélène est tout ce que je cherche : factuelle, scientifique, cherche l’amélioration continue, rassurante, généreuse, humaine.
    Pendant toute ma grossesse j’ai estimé que je n’étais qu’une femme parmi les milliards de femelles qui allait mettre bas.
    Une grossesse de rêve, j’avais une énergie de dingue, jusqu’à 2j avant l’accouchement j’étais en boîte de nuit jusqu’à 4h à danser, j’étais bénévole tout le mong sur des événements de festival etc etc…
    Et que voilà.. mon accouchement, que ça allait se passer.
    Bah non. Je n’avais aucunement préparé mon mental.
    Au bout de 9h de contractions à la maison avec toute la douceur et la concentration d’Hélène, il n’a pas été du tout négociable de continuer. Hélène m’a conduite à 2h de route à la seule maternité qui nous acceptait (j’habite pourtant à 30min de Tlse).
    Les contractions ont continué à la maternité mais le col ne s’ouvrait que dalle !
    Je n’y étais pas du tout dans cet accouchement, j’avoue. C’est comme si j’avais envie qu’il se déroule sans moi.
    Mon enfant est sorti avec césarienne d’urgence. J’étais furieuse contre moi.
    Furieuse parce que je savais que je ne m’étais pas préparée.
    2e grossesse.
    Allô Hélène, c’est reparti !
    Yoga, osteo, acupuncture, chant, lectures, rencontres etc etc….
    Hélène est formelle, il est interdit d’accoucher à la maison après un premier accouchement par césarienne. Mais elle est ok pour que le travail commence à la maison 🙂
    Le 2e accouchement a été jouissif. Vraiment. J’ai joui. Chaque contraction était une vague de plaisir. C’était incroyable.
    Nous sommes donc allées à de nouveau 1h de route, cette fois ci direction Ariege pour daigner trouver une maternité qui m’accepte avec mon duvet et ma sage-femme. Pas question de me séparer de cette femme qui connaît mon bébé depuis 9mois ! Ce n’était pas un caprice, sa présence m’était nécessaire.
    J’avais peur sans elle. Hélène représente pour moi la médecine telle qu’elle me rassure : riche en connaissances et à l’écoute de celle que je suis.

    Merci Hélène.
    Je suis fan d’histoires d’accouchements grâce à toi, c’est certain 🙂

  159. Avatar

    En 2010, j’étais enceinte de mon premier enfant ; c’est Hélène qui est venu m’apporter son soutien ainsi qu’à mon compagnon au moment des premières contractions. Hélène qui au court de la soirée nous nous accompagnait avec discrétion, nous apportant parfois quelques suggestions sur un changement de position. C’est elle encore qui m’a préparé un bain et m’a soutenu et écouté.
    Et puis les heures passaient, les contractions s’intensifiaient sans pour autant voir mon col s’effacer. C’est encore elle qui m’a convaincu de prendre la route jusqu’à la maternité convaincue qu’il me fallait le support d’une péridurale.
    Toujours Hélène qui est restée jusqu’à l’arrivée de mon fils au cours d’une césarienne et qui, plusieurs jours après nous a rendue visite et répondait à mes questions par téléphone…
    J’ai souvent remercié Hélène en mon fort intérieur d’avoir pu apporter tant de douceur en comparaison à la suite de mon accouchement qui fut si violent.
    Merci Hélène, mille fois merci
    Nous sommes touchés et évoquons souvent, entre mamans, entre parents, notre incompréhension face à l’absurde.

  160. Avatar

    Donner la vie fait partie des grands moments de l’existence. La première fois, c’est emplie d’une confiance sans faille que je me projetais dans l’accouchement. Une confiance liée à cette conscience que mon corps de femme était conçu pour ça. Quand une amie m’a parlé d’une sage femme pratiquant les accouchements à domicile, c’est avec joie et soulagement que nous avons construit ce projet ensemble. La naissance de ma première fille fut un très beau moment. Un moment fondateur où un amour incommensurable naît. Un moment fondamental où l’on se sent accomplie, mue par une force incroyable. Dans la chaleur de mon foyer, de ma tanière, de mon nid, j’étais sur mon nuage en suspension au-dessus du monde! Cette mise au monde reste comme le souvenir d’un rite de passage.
    Quelques années plus tard, en arrivant à Toulouse, c’est Hélène Pariente que j’ai rencontrée. Hélène nous a accompagnés pour la naissance de notre fils. Je dépose ce témoignage aujourd’hui car je suis extrêmement reconnaissante envers Hélène et son engagement. Je trouve vertigineux qu’aujourd’hui, dans un pays de libertés, défendre le droit des femmes à avoir le choix d’accoucher dans les conditions qui leur conviennent relève d’un acte militant. Je ne jette pas la pierre à notre médecine qui permet de sauver des bébés et des mamans quand un problème survient ou s’anticipe. Mais pourquoi l’acte médical est-il devenu la norme? Pourquoi couper les femmes de leur instinct animal et de la capacité qu’elles ont à enfanter? Pourquoi implanter la peur dans ce moment si naturel? Pourquoi ne pas expliquer clairement aux femmes qu’une fois une péridurale posée, elles ne pourront plus se déplacer et accompagner la descente du bébé dans les positions qui seraient venues naturellement? L’évitement de la douleur devient la norme parce que les femmes ne sont plus réassurées en leur capacité à vivre et traverser ce moment. Et si une minorité avait encore envie de vivre pleinement ce passage, pourquoi les en empêcher en marginalisant les sages femmes pratiquant les AAD? Pourquoi ne pas travailler en partenariat avec elles afin d’assurer des transferts dans de bonnes conditions quand il y en a besoin?
    Je me souviens du grand professionnalisme d’Hélène; elle ne s’engage dans des AAD que si les conditions physiologiques et psychologiques sont réunies. Elles répond aux souhaits de famille ayant posé leur choix. Elle apporte toute la douceur, toute la confiance, tout le savoir faire et savoir être que les parturientes et jeunes mamans ont besoin. L’accompagnement global est si respectueux des bébés, des familles!
    Je souhaite que les prochaines générations aient encore le choix. C’est si important…

  161. Avatar

    Chère Helene,
    Tu as tout notre soutien, notre énergie pour surmonter cet épreuve. Nous nous rappelons de ces quelques moments où tu nous as très bien conseillé quand nous en avons eu besoin. Ce moment où tu étais la seule personne à répondre à notre appel un dimanche en pleine urgence pour nous aider et nous guider vers la bonne voie. ta qualité professionnelle, ta réactivité et ton expérience font de nous des parents heureux. Si notre enfant et sa maman sont en bonne santé aujourd’hui, c’est en parti grâce à toi. Merci Helene.
    Nous sommes heureux de voir que les gens te soutiennent, ça montre qu’il y a peut -être une vraie justice.
    Bien à toi,

  162. Avatar

    Hélène nous sommes avec toi et pour toi.

  163. Avatar

    Bonsoir Hélène,
    Je sais que le procès se rapproche , et je crois avoir compris que vous étiez prête .
    Je suis là maman de Zoé , nous nous étions rencontrées une fois pour échanger , sur l’éthique … nous aurions dû y inviter ceux qui portent plainte de façon tellement injuste , avec une vision tellement rétrécie de ce que c’est prendre soin .
    Un énorme merci pour tout votre parcours , pour avoir permis à Zoé de vivre grossesses et accouchement selon son cœur.
    Gardez confiance .
    Amitié

  164. Avatar

    Bonjour Hélène.
    Nous ne nous connaissons pas, et pourtant… Sans vous et vos collègues, votre métier, votre foi, votre engagement, bien des couples n’auraient d’autres choix que de courir dans les usines de naissances qui laissent si peu de place aux Etres.
    Pour cette raison, le manque d’information, de soutien, lors de notre première grossesse, nous avons fuit la France. Pour vivre se moment magique dans l’intimité la plus pur, la simplicité, le naturel. Fort de cette première expérience, et les chemins nous ayant ramené dans notre pays natal, nous avons eu l’immense chance d’être sur la route d’une de vos collègues. Celle qui nous a permis de reproduire l’accouchement, une deuxième fois, au sein de cocon familial. Sans sa présence, nous qui n’aurions pas eu le temps de nous rendre en milieu médical, nous avons pu sauver notre petit qui était en difficulté à la naissance.
    Aujourd’hui, voilà le troisième qui se prépare, et, à cause de la machine judiciaire, nous n’aurons pas le soutien de notre sage-femme pour nous accompagner. Nous avons la chance d’être passé deux fois par là, alors nous savons vers quoi aller.
    Mais qu’en est il pour ceux qui démarrent l’aventure ? Quel phare pour les guider dans la tempête ? Non pas physique (!) mais administrative, morale, sociétale ?
    Vous ne pouvez pas supporter seule cette épreuve, vous ne pouvez pas porter seule ce fardeau. Ni nous d’ailleurs. Pour vous, vos collègues, les parents, tout ces petits êtres en devenir, pour les prochaines sages-femmes et maïeuticiens, pour vous, nous apportons notre soutien. Nous ne sommes pas seuls.
    Bon courage à vous. Et Merci, merci, merci, vous êtes essentielle.

  165. Avatar

    Bonjour Hélène,

    Une petite anecdote… j’ai accouché chez moi un peu vite, sans sf, en avril 2018, et je t’ai appelé après la naissance pour savoir si tu pouvais passer et faire un check up… tu étais en formation ce jour là. Et les mots que tu as eu résonnent encore en moi aujourd’hui : Bravo ! C’est merveilleux !
    A une époque où la peur règne, tu as choisis ces mots, et la jeune femme et mère qui venait juste d’accoucher que je suis te remercie.
    Merci de m’avoir partagé ta joie et de m’avoir félicité, d’avoir reconnu ma puissance et ma fragilité de femme et de mère. Des petites choses, sincères, simples, peuvent insuffler une force immense.
    Exactement, car tu m’as recommandé d’appeler une autre sf qui pourrait m’aider, et qui en plus de le faire m’a fait découvrir bien plus. Un mode de vie plus épanouissant pour ma famille.
    Merci d’être là, d’être à l’écoute, de transmettre ce savoir si précieux dans un monde où beaucoup de choses perdent leur sens…
    Un énorme courage dans cette épreuve que la vie te donne, tu es une femme belle et forte et j’ai confiance pour que tu la dépasses avec bravoure et sagesse.

  166. Avatar

    Hélène,
    Ceux qui vous ont croisée ont un tel souvenir de vous, qui avez accompagné la vie avec des gestes simples, d’écoute, d’attention, de soutien, de confiance, de partage, d’encouragement et de compétence que je ne peux que vous admirer et vous soutenir.
    Gardez courage durant ces jours difficiles et iniques envers vous et votre profession.

  167. Avatar

    Hélène, une sage-femme très professionnelle et bienveillante à la fois, qui nous a accompagné pour l’un de nos 3 accouchements à domicile.
    Merci de nous avoir donné ce droit de pouvoir mettre au monde notre fils en France dans les meilleures conditions pour lui et pour nous.
    Pour ceux qui recherchent des preuves scientifiques en quoi l’accouchement à domicile reste la meilleure façon d’accoucher si les conditions maman/bébé avant sont normales, allez jeter un coup d’oeil sur: http://www.primalhealthresearch.com/
    De nombreux voisins européens permettent aux femmes d’accoucher chez elles dans leur système de Santé alors ouvrons nos yeux.
    Nous pensons souvent à toi Hélène et sommes présents pour cette épreuve. Merci pour tout.
    Marike et Jo.

  168. Avatar

    Bonjour Hélene,
    Nous t’envoyons tout notre soutien. L’accouchement à domicile était pour moi une évidence et notre rencontre avec toi et Julia est venue conforter et même renforcer cette évidence. La naissance de Chiara reste un moment suspendu dans nos cœurs et notre vie et c’est grâce à ton engagement et à celui de toutes les sages femmes qui veillent sur nous futures mamans et futurs parents. Merci, je te souhaite le meilleur à venir. Caroline Cedric et Chiara

  169. Avatar

    Courage Hélène, j’admire profondément votre métier. Ma fille le pratique, et je sais de quoi il retourne…
    Dans votre situation, comparaître devant les instances juridiques de cette façon (gardes a vue, cachot, présumé coupable) comporte une brutalité inouïe.
    Tenez bon, la belle réalité de ce que vous faites parlera un jour pour vous. Et, j’en suis sûr, le témoignage de vos anciennes patientes 💌 🙏

Laisser un commentaire

Fermer le menu